02/04/2015 Paris : Récits d’une Syrie oubliée. Sortir la mémoire des prisons.

Article  •  Publié sur Souria Houria le 16 mars 2015
Yassin Al Haj Saleh, D.R.

Yassin Al Haj Saleh, D.R.

Informations pratiques
Quand  Jeudi 2 avril, à 18h30
  Salle du Haut Conseil (niveau 9)
Combien  Entrée libre dans la limite des places disponibles

Né à Raqqa, en Syrie, en 1961, Yassin Al Haj Saleh a été emprisonné entre 1980 et 1996 pour son engagement dans un parti de l’opposition au régime de Hafez El Assad. Journaliste, il écrit dans de nombreux journaux et magazines du monde arabe, mais jamais en Syrie. Aujourd’hui réfugié en Turquie, il évoque ses seize années de prison syrienne dans son ouvrage Récits d’une Syrie oubliée, Sortir la mémoire des prisons.

Plus qu’un témoignage sur l’univers carcéral, le récit se double d’une analyse approfondie des transformations que la détention a opérées en lui. L’auteur livre une réflexion nourrie sur la culture politique syrienne façonnée par plusieurs décennies de dictature et les difficultés du dialogue entre prisonniers de différentes obédiences politiques. Militant de gauche et médecin de formation, la prison l’a transformé en écrivain et en observateur lucide de la société syrienne, ses analyses paraissant régulièrement dans la presse arabe et internationale. Dans cet ouvrage, l’auteur questionne les notions de liberté et d’aliénation à partir de son expérience carcérale. Il prolonge cette réflexion dans une introduction et une postface dans lesquelles il relate son parcours d’activiste clandestin depuis le début de la révolte syrienne en mars 2011 puis son expérience de l’exil. Il y analyse aussi les formes de l’oubli et de la mémoire sous une dictature qui a envahi de ses symboles et de ses discours tous les recoins de la sphère publique. L’œuvre de Yassin Al Haj Saleh reste largement ignorée en France, seuls quelques articles ayant été traduits dans la presse francophone et anglophone, alors qu’il représente une figure incontournable de la scène culturelle et politique syrienne et arabe.

Avec Yassin Al Haj Saleh, auteur de Récits d’une Syrie oubliée, Sortir la mémoire des prisons (Les Prairies Ordinaires, 2015) et journaliste ; Ziad Majed, professeur d’études moyen-orientales à l’American University of Paris ; Franck Mermier, directeur de recherche au CNRS, anthropologue, spécialiste des sociétés arabo-musulmanes.

http://www.imarabe.org/jeudi-ima/recits-d-une-syrie-oubliee-sortir-la-memoire-des-prisons



Abonnez-vous à notre newsletter