09/12/2015 Communiqué Douma4 – 2 ans après l’enlèvement de Samira, Razan, Waël et Nazem: Liberté, Fidélité, et Justice

Article  •  Publié sur Souria Houria le 9 décembre 2015

Article_201512092 ans après l’enlèvement de Samira, Razan, Waël et Nazem:

Liberté, Fidélité, et Justice

Il y a deux ans, Samira al Khalil, Razan Zeitouné, Waêl Hamadé, et Nazem Hamadi ont été enlevés à Douma, dans la Ghouta-Est de Damas.

Durant ces deux longues années, aucune autorité publique ou de facto n’a communiqué de données sur l’enlèvement de ces deux femmes et ces deux hommes.

Pour les familles, c’est un crime à plus d’un titre : crime contre les personnes elles-mêmes, doublé d’un crime contre la révolution syrienne car les criminels ne sont ni du régime ni de Daêch.

Les preuves sont là, incontestables, qui désignent la responsabilité de « Jaych al Islam » (L’armée de l’Islam) dirigé par Zahran Allouch.

Ce groupe armé est, de facto, le pouvoir en place à Douma. A ce titre, il se doit de mener une enquête et de présenter les indices du crime aux familles des 4 personnes et aux citoyens syriens qui demandent justice.

Mais aucune enquête n’a jamais été ouverte, et aucun indice fourni.

Nous savons aussi, que seul ce groupe a proféré des menaces de mort à l’encontre de Razan.

Si l’immunité fournie à la junte assadienne par la communauté internationale a permis l’écrasement de la vie d’un nombre incalculable de syriens, la destruction de leur logement, et du sens même de leur pays, le silence qui protégerait les crimes d’Allouch n’est pas d’un autre ordre.

Souvenons-nous que « Jaych-al-Islam » a réussi à contrôler la région de Douma par l’usage brutal de la force contre la population ; pratiquant la torture et l’avilissement de ses victimes dans des prisons manifestes ou secrètes.

Il a réussi à asphyxier toute vie publique dans la Ghouta-Est de Damas.

Ce second anniversaire nous rappelle une fois de plus la disparition de ces icônes de la révolution syrienne que sont Samira, Razan, Waêl et Nazem, nos amis. Ces 4 syriens sans défense n’ont fait de mal à personne. Ils étaient exemplaires dans leur lutte non-violente et citoyenne pour la liberté et la justice du peuple syrien.

Nous répétons notre demande constante: Libérez-les immédiatement.

Nous affirmons que notre inébranlable résolution maintiendra cette cause vivante et poursuivra, où qu’ils soient, les criminels et leurs acolytes moralement, juridiquement et politiquement.

Nous en appelons à toute personne de cœur et de courage, possédant des données les concernant, de nous les communiquer.

Nous demandons à nos partenaires syriens et étrangers de continuer à faire pression sur le groupe suspecté et de lui barrer la route pour un quelconque avenir dans la Syrie de demain.

Enfin, nous demandons qu’une commission juridique à l’immunité garantie et un organisme international de droit de l’homme enquêtent à Douma le plus rapidement possible, établissant un dossier judiciaire qui permettra de juger les instigateurs, les planificateurs et les exécuteurs de ce crime.

Le comité de #Douma4

les associations signataire :
Collectif des Amis d Alep – Lyon/France
Collectif pour une Syrie Libre et Démocratique – Paris/France
Collectif Toulouse Syrie Solidarité – Toulouse/France
Collectif Urgence Solidarité Syrie – Paris/France
Comité d’Information pour une Syrie Libre et Démocratique (CISLD) – Lyon/France
Ila Souria – Paris/France
REVIVRE – France
TAALIM – Syrie
Syrie Moderne Démocratique Laïque (SMDL)  –  Paris/France
Solidarité Saintonge-Syrie – Saintonge/Syrie
Souria Houria (Syrie Libérté) – Paris/France
Syrie Démocratie 33 – Bordeaux/France
Syrie sans frontières – Bordeaux/France



Inscrivez-vous à notre newsletter