18 mai au 11 juillet Paris : Théâtre « Rituel pour une métamorphose » de Saadallah Wannous

Article  •  Publié sur Souria Houria le 13 mai 2013
Pour la première fois, une pièce de théâtre arabe entre au répertoire de la Comédie française. C’est du 18 mai au 11 juillet 2013

Rituel pour une métamorphose
Dans une mise en scène éblouissante de Sulayman al-Bassam, avec une production somptueuse et des comédiens passionnés.
Saadallah Wannous (1941-1997) a étudié le journalisme au Caire avant de partir à Paris dans les années 1965 pour y étudier le théâtre. Très influencé par les différents courants du théâtre européen, il entreprend en Syrie l’élaboration d’une riche œuvre comprenant une vingtaine de pièces qui ont profondément marqué le théâtre arabe par le biais desquelles il critique sans relâche les liens entre l’individu et le pouvoir. Ses œuvres ne puisent dans le patrimoine arabe classique ou populaire que pour mieux sensibiliser et impliquer le public. Ses pièces sont toujours les plus jouées dans les divers répertoires des pays arabes.
Par ailleurs, il participe à la création du premier festival de théâtre du monde arabe et à la création de l’Institut supérieur du théâtre de Syrie. Il créé une revue, La Vie théâtrale, dont il devient le rédacteur en chef et, et, jusqu’à la fin de sa vie, il reste à la tête du Théâtre Qabbani, réservé au théâtre expérimental.  

Dans Rituel pour une métamorphose, Cette très belle pièce – qui prend presque l’allure d’un conte – est sans doute la plus intéressante de l’œuvre de Wannous –  car elle touche à l’être profond de l’individu, brimé par les codes sociaux et la morale collective. L’histoire, qui a commencé comme un jeu dans la lutte pour le pouvoir et ses intrigues, se retourne sens dessus-dessous, créant un climat shakespearien où les contraires se rejoignent, les fêlures sociales et politiques se mêlent aux problèmes d’identité, les êtres s’effondrent, les destinées se confondent.
Mou’mina, l’épouse du prévôt des notables, devenue Almâssa, la courtisane, va défier et déjouer l’hypocrisie des mécanismes de domination entretenus par les hommes, elle mettra ces derniers face à leurs contradictions les plus intimes quitte à payer le prix fort pour le chaos qu’elle a engendré. A travers son histoire, c’est toute une société qui est radiographiée, celle d’une Syrie d’hier bien sûr, mais aussi les sociétés d’aujourd’hui qui maintiennent, consciemment ou inconsciemment, les traditions de domination masculine. En mêlant dans son écriture tradition orientale et modernité occidentale, force du conte et rigueur de la tragédie,
Saadallah Wannous nous offre une œuvre qui bouleverse les idées préconçues et nous interroge sans complaisance sur nos propres valeurs, nos propres mensonges. Ce théâtre à dimension politique évidente n’est jamais pédagogique, jamais simplificateur mais universel dans le sens ou` il questionne très directement notre propre rapport au pouvoir, à tous les pouvoirs.

La pièce a été publié en arabe en 1994, traduite et publiée par Sindbad /Actes Sud-Papiers en1996, rééditée aujourd’hui  طقوس الإشارات والتحولات
Jeudi 16 mai à 18h30, à l’Institut du Monde arabe : débat autour de l’œuvre théâtrale de Saadallah Wannous, salle du Haut Conseil.
Réservation Etant en contact avec la Comédie française,et pour vous permettre d’aller voir la pièce dans les meilleures conditions, je vous propose de profiter des tarifs réservés aux collectivités: Association E-ARABESQUE en l’occurrence. Première catégorie 33€ – Deuxième catégorie 24€ – Troisième catégorie 10€

Choisissez rapidement parmi les dates suivantes, sélectionnées en concertation avec le service réservation de la C.F. Il suffit de 10 personnes pour constituer un groupe. D’autres dates seront envisageables ultérieurement, selon votre demande.

mardi  28 mai à 20h30  / samedi 01 juin à 20h30 / jeudi 06 juin à 20h30 

Prière de précisez la date désirée, le nombre de places et la catégorie. Envoyez ces informations ainsi que votre adresse de courriel, avec votre chèque libellé à l’ordre de la Comédie française à notre ami Charif Rifaï qui veut bien gérer la réservation de nos groupes et qui vous confirmera la réservation :

M. Charif Rifaï, 32 avenue Félix Faure / 75015 Paris
A diffuser largement auprès de vos réseaux respectifs. N’oubliez pas que l’intérêt du public pour la pièce permettra sa reprise au cours de la saison prochaine et encouragera le théâtre à se tourner vers une autre pièce de Wannous ou d’un autre dramaturge arabe.


Inscrivez-vous à notre newsletter