18/05/2012 – Appel à la solidarité avec l’Université syrienne

Article  •  Publié sur Souria Houria le 18 mai 2012

Appel à la solidarité avec l’Université syrienne

Une minute de silence le Jeudi 23 Mai 2012 à 12 heures

Le peuple syrien poursuit sa route vers la liberté, la démocratie et un État de droit. Dans cette révolution, il est aujourd’hui plus déterminé que jamais.

Après 14 mois de manifestations incessantes en dépit de la répression féroce et des assauts des forces de l’armée contre les quartiers résidentiels, le bilan est très lourd :

Plus de 11 000 martyrs…
Plus de 120 000 réfugiés…
Plus de 200 000 arrestations…
Plus de 50 000 disparus.

Le 3 mai 2012, pendant la présence des observateurs de l’ONU, à l’Université d’Alep en Syrie, 4 étudiants ont été tués et 28 autres blessés lorsque des policiers ont tiré à l’issue d’une manifestation. Au moins 200 autres étudiants ont été arrêtés. Après une nuit et une matinée de manifestations violemment réprimées, de mise à sac des chambres des étudiants par les forces du régime et d’extrême brutalité des agents du régime contre leurs occupants, l’Université a annoncé sur son site internet une suspension des cours jusqu’au 13 mai.

Ces actes de barbarie et la fermeture contrainte de l’université constituent une violation d’un établissement universitaire public. Ce sont des atteintes criminelles à l’intégrité physique des étudiants, à leur droit aux études et à la formation, aux franchises universitaires et aux libertés académiques des étudiants et des personnels.

À l’instar de l’Université de Strasbourg, nous soussignés condamnons fortement cet assaut contre les universités. Nous exigeons le respect de de l’Université d’Alep et de tous les établissements universitaires qui doivent être protégés sous le regard de la communauté internationale.

Nous appelons les étudiants, les personnels universitaires, chercheurs et BIATOSS de l’Enseignement supérieur et de la Recherche en France et en Europe, et tous ceux qui sont indignés par les exactions contre les universités syriennes, à manifester leur solidarité avec le peuple syrien en participant aux initiatives organisées pour le respect des franchises universitaires et des libertés académiques, et pour une Syrie libre, en organisant eux-mêmes de telles initiatives et en amplifiant le mouvement de solidarité en France et en Europe.

Dans l’immédiat, nous appelons à exprimer cette solidarité en observant une minute de silence dans tous les établissements d’Enseignement supérieur le Mercredi 23 Mai 2012 à 12 heures.

Premiers signataires : Souria Houria (Syrie-Liberté) – UNEF – SNESUP-FSU



Inscrivez-vous à notre newsletter