20/09/2012 Bruxelles : Projection du film « Damas au péril du souvenir »

Article  •  Publié sur Souria Houria le 18 septembre 2012

Damas au péril du souvenir

Le festival de films de femmes de Bruxelles « Elles Tournent  » va projeter  » Damas, au péril du souvenir » de Marie Seurat
à la soirée d’ ouverture jeudi 20 septembre à 21h30 au Centre culturel de la Communauté française le Botanique.

Synopsis

Parties vivre chacune de leur côté, les filles de Marie Seurat ont laissé son appartement vide dans un Paris « trop grand ». Un pincement au coeur, et l’autrice des « Corbeaux d’Alep » sait le temps venu pour retourner en Syrie, où elle est née pour y chercher une maison à acheter dans la vieille ville de Damas. « Tu es folle, lui assène son amie Gaby dans une très jolie scène de lit. Il suffit d’une étincelle pour qu’ici tout explose. » Mais « rien n’arrive jamais à Damas », lui répond Marie.
Cette quête d’un havre, de quatre murs, d’un toit, d’une cour et d’un bassin dans un pays que les feux de l’actualité ne brûlaient pas encore est le prétexte de ce film d’une infinie délicatesse, qui plonge aux sources historiques, familiales et intimes d’une vie marquée par la douleur et la perte. A la façon d’un carnet de voyage, Damas, au péril du souvenir nous conduit d’une maison à l’autre, du quartier chrétien, aux quartiers juif et musulmans, évoquant au grès des rencontres, une histoire tumultueuse dont le mari, le sociologue Michel Seurat, avait la clé. C’est à lui que s’adresse Marie tout au long de ce film en forme de lettre au défunt, enlevé à Beyrouth en 1985 et tué l’année suivante. Jusque dans ses fragilités, ce film très personnel vibre d’une sensibilité qui vous pince le coeur. François Ekchajzer- Télérama.


Inscrivez-vous à notre newsletter