28/02/2013 Val de Marne: Révolution arabes – Incertitudes régionales

Article  •  Publié sur Souria Houria le 21 février 2013

Dans le cadre de l’initiative « Approches en Val de Marne du monde de demain », le service des relations internationales du Conseil général du Val-de-Marne, en partenariat avec l’iReMMO et la ville d’Ivry-sur-Seine, propose trois cycles de conférences-débats autour des révolutions arabes, en lien avec les événements récents au Maghreb-Machrek.

 

Programme de cette conférence :

Séance 1 : soirée projection / Débat « Des racines du régime syrien à l’émergence de la révolution d’aujourd’hui »

  • Déluge dans le pays de Baas de Omar Amiralay, réalisateur syrien (46 mn)

Revenu sur les lieux du tournage de son film réalisé à la gloire de la modernisation syrienne, Omar Amiralay met en scène sa désillusion envers le parti Baas. Un regard maîtrisé et inquiet sur le danger de l’idéologie.

Trente-trois ans après avoir réalisé un film à la gloire d’un barrage sur l’Euphrate, fierté du parti Baas, Omar Amiralay regrette sa croyance d’alors dans le socialisme arabe. Il se rend à El Machi, village situé à côté du lac Assad, créé lors de l’édification du barrage qui a englouti de nombreuses maisons. Là, il rencontre un habitant, le gouverneur (également chef de tribu et membre du Parlement depuis 1954), son neveu le régent (également directeur de l’école et responsable du parti) et de jeunes élèves éduqués selon les principes du socialisme arabe… Toujours à la limite de la mise en scène, c’est un film placé sous le signe du huis clos : enfermés dans leur idéologie, les personnages, interrogés dans des salles communes ou de classes, semblent prisonniers d’un temps et d’un espace inchangés.

 

  • Hama 82-11 « Stories » of Syria, inédit, réalisé par de jeunes Syriens, 2011 (26 mn)

En 1982, Le régime syrien a commis des massacres à Hama, en Syrie, qui ont causé des milliers de morts. A l’époque tout est a été passé sous silence et pas la moindre photo n’en a échappé.

Hama 1982-2011 tente de parler de ces massacres partant d’aujourd’hui pour montrer que le régime n’a pas changé depuis 1970, et continue à décimer son peuple.

En 2011 à Hama, la ville révoltée, les gens racontent pour la première fois leurs souvenirs de 82, la douleur demeure dans les mots et les larmes… Nous voyons des images d’aujourd’hui, de la résistance et de la souffrance, mais aussi un vent de liberté qui laisse s’échapper pour la première fois les histoires d’il y a 30 ans…

 

  • La projection de ces deux films sera suivie d’un débat avec :

Salam Kawakibi, d’origine syrienne, directeur de recherche à l’Initiative arabe de réforme, un groupe de centre d’analyse issus du monde arabe

Hala Alabdalla, cinéaste syrienne, auteure des films : Je suis celle qui porte des fleurs vers sa tombe (2006), Hé ! N’oublie pas le cumin (2008). (sous réserve de sa présence à Paris)

Source : http://www.cg94.fr/agenda-citoyen/24620-approches-en-val-de-marne-du-monde-de-demain.html



Inscrivez-vous à notre newsletter