29/06/2012 Besançon : Rassemblement de soutien au peuple syrien

Article  •  Publié sur Souria Houria le 27 juin 2012


Face à la répression et aux massacres

Solidarité avec le Peuple Syrien et l’Union Nationale des Etudiants Syriens Libres en France appellent

à un rassemblement de soutien au peuple syrien

Vendredi 29 juin à 18h

Place du Septembre à Besançon

Halte aux massacres en Syrie ! Soutien à la population ! (Traduction arabe plus bas)

 

Sur la lancée des révolutions arabes, une partie majoritaire du peuple syrien s’est soulevée pacifiquement contre le pouvoir despotique et corrompu de la famille El Assad, et lutte depuis plus d’1 an pour réclamer son droit à la démocratie. Chaque jour apporte son lot d’exactions et d’horreurs, commises par le pouvoir en place, arrestations et exécutions sommaires, tortures physiques et mentales, bombardements, touchent particulièrement les populations démunies contre les forces militaires du régime.

Les forces militaires et paramilitaires du régime mènent des opérations de guerre et de répression à vaste échelle dans l’ensemble du pays, et les bombardements quotidiens ont repris sur la ville martyre de Homs. La liste des massacres de civils s’allonge, avec à chaque fois un nombre très élevé de femmes et d’enfants assassinés dans des conditions atroces, comme à Houla le 26 mai et à Al Qoubeir le 6 juin. Le président de la Syrie, El Assad, mène la guerre contre le peuple syrien. Face à l’ensemble de ces crimes contre l’Humanité, les responsables de ce régime devront répondre devant la justice des atrocités commises.

Le vent de liberté qui depuis plus d’un an souffle sur les pays arabes a emporté plusieurs despotes. Le régime syrien est également condamné, mais combien de temps et combien de massacres faudra-t-il encore ? La répression du régime et la militarisation d’une partie de la résistance syrienne font courir un risque réel de guerre civile et de vengeance entre les diverses communautés, tels qu’ont pu en connaître l’Irak et le Liban. Le régime dans sa fuite en avant criminelle porte une responsabilité lourde en risquant de l’entraîner dans une « libanisation » du pays, c’est-à-dire une guerre entre les communautés repliées sur leurs fiefs. Plusieurs attentats spectaculaires ont ensanglanté la Syrie, il semblerait que l’on assiste également à une « irakisation » de la crise syrienne, avec l’irruption d’un troisième acteur, à côté du régime et de l’opposition, des groupes djihadistes qui viendraient mener leur propre guerre ; la Syrie déstabilisée devenant pour eux un nouveau terrain de combat et de recrutement. L’implication active de l’Iran et du Hezbollah au côté du régime, de l’Arabie Saoudite et du Qatar auprès d’une partie de l’opposition ne fait que renforcer les risques de confrontation entre les communautés en Syrie.

Les répercussions de la crise syrienne se font déjà sentir à l’échelle régionale avec un risque également de déstabilisation du Liban voisin. Le Liban meurtri par 15 années de guerre intercommunautaire pourrait rebasculer dans la guerre civile, entre partisans du régime syrien et partisans de l’opposition syrienne, comme le montrent les affrontements qui ont eu lieu dans le nord du Liban à Tripoli, mais aussi à Beyrouth.

Le tyran El Assad et son régime en s’accrochant au pouvoir, entraînent la Syrie et peut-être le Liban, dans le chaos pour leur seul intérêt personnel. Plus ils s’accrocheront au pouvoir, plus le risque d’une guerre communautaire et de l’installation d’un nouveau sanctuaire du terrorisme djihadiste est important, ceci au détriment des populations civiles premières victimes de ce type de conflits.

Nous en appelons à toutes les composantes des sociétés syrienne et libanaise pour qu’elles ne sombrent pas dans une guerre communautaire avec son lot d’atrocités et pour qu’elles rejettent toute volonté de vengeance et dérive à l’encontre de telle ou telle communauté. Nous appelons toutes les composantes communautaires, politiques, confessionnelles, philosophiques à préserver l’unité du peuple syrien et du peuple libanais, à s’unir pour la liberté, la démocratie et des droits égaux pour tous.

 

Comme en Tunisie, en Egypte, en Libye, au Yémen, ou encore au Bahreïn également victime depuis 1 an de la répression du régime avec l’aide de pays du Golfe comme l’Arabie Saoudite, nous soutenons les populations civiles pour faire valoir leurs droits et appelons à la chute de la dictature pour que voie le jour d’une Syrie démocratique, libre, unie, respectueuse des droits collectifs et des individus quelque soit leur appartenance communautaire, confessionnelle, politique, philosophique, quelque soit leur sexe et leur mode de vie.

Solidarité avec le Peuple Syrien ! تضامن مع الشعب السوري !

Avec : Attac, le CDDLE, la CGT, EELV, la FSU, la LDH, le MRAP, le NPA, le PCF, le PG, le PS

 



Inscrivez-vous à notre newsletter