Appel pour la libération de Rafah Nached – Pétition

Article  •  Publié sur Souria Houria le 28 septembre 2011

Signer la pétition   –   Voir les signataires

Notre collègue, la psychanalyste syrienne Rafah Nached, a été arrêtée le samedi 10 Septembre à 1 heure 30 du matin (heure de Damas) à l’aéroport de Damas par les services de renseignement syriens. On ignore les raisons de son arrestation. Aucune information n’a pu être obtenue auprès des services de l’aéroport. L’engagement professionnel de Rafah Nached a toujours été de nature scientifique et humanitaire.

Nous réclamons sa libération immédiate

Nous demandons à l’ambassade de France d’intervenir au plus tôt pour obtenir des informations concernant son état de santé et les motifs de sa détention.

Nous invitons la communauté psychanalytique à montrer sa solidarité avec notre collègue en diffusant cette information par tous les moyens et en signant cette pétition. Nous invitons tous ceux et toutes celles qui veulent exprimer leur solidarité à la signer et à la faire connaître.

  


L’affiche à diffuser

Nous vous invitons à imprimer et à diffuser par tous les moyens cette affiche. Elle peut être apposée à votre travail, dans les hôpitaux, les dispensaires et tous les lieux publics. Vous pouvez en adresser un exemplaire à ceux que vous connaissez (presse locale, personnalité, députés, maires, etc.)
Vous pouvez bien entendu joindre le texte complet de la pétition.
Tenez-nous informés en retour des actions que vous entreprenez ainsi que des réponses éventuelles que vous pourriez recevoir 

Laurent Le Vaguerèse

Cliquez ici pour télécharger l’affiche à imprimer et diffuser

 

INFORMATION : 27 Sept. 2011

Le Monde ,Le Figaro, Libération, Lorient, LeJour Alsafir
A propos de l’arrestation de Madame Rafah Nached, psychanalyste syrienne Monsieur, Madame
Vous avez publié récemment des informations sur l’arrestation de la psychanalyste syrienne Rafah Nached (66 ans qui a des problèmes de santé) à l’aéroport de Damas, le 10 septembre 2011. Elle est toujours détenue, après 5 jours de disparition entre les mains des services de la sécurité militaire. Nous vous remercions pour toutes les informations justes et claires que vous avez diffusées pour soutenir notre demande de sa libération. D’autre part, nous voulons vous informer que Madame Nached n’a jamais exercé aucune activité politique, ni d’activités autre que son travail de psychanalyse. Au début des événements dramatiques qui se déroulent actuellement en Syrie, elle a entrepris un projet de travail de thérapie de groupe avec un collègue, père jésuite psychanalyste aussi. Ce travail était fondé sur le psychodrame et se tenait dans les lieux de prière des jésuites à Damas. Un jour, un journaliste de l’AFP a assisté à une scène de psychodrame sur la peur. A la suite de quoi, il a publié un article sur ce psychodrame, et bien qu’on lui ait demandé de ne pas citer de noms des personnes présentes, il a cité le nom de Madame Rafah dans son article. Vous trouverez ci-joint l’article de AFP et les correspondances entre Madame Nached et le journaliste Sammy Ketz, article qui a causé certainement son arrestation en même temps que mis sa vie en danger. Nous souhaitons que vous donniez votre témoignage sur cette affaire pour nous aider à sa libération. Quant au journal, l’Orient le Jour, il a publié une caricature en citant son nom, ce qui jette de l’huile sur le feu et augmente le danger de sa vie en prison. Nous vous remercions pour votre attention et nous vous demandons de publier cette lettre dans votre journal. Fayssal Abdallah Professeur d’histoire a l’Université de Damas Mari de madame Rafah Nached
——————— Rafah Nached is jailed in a women’s prison. She is allowed two weekly visits (duration: 30 minutes). Her health is more and more worrying. Her husband (Professor Faïsal Abdallah) told me today that he visited her. However, Rafah was unable to remain standing for the 30 minutes of their meeting. We have put petitions in circulation, collected a number of signatures. But this is not enough. Rafah is accused of promoting upheaval, promoting the overthrow of the government and disrespect for public order. She risks seven years in jail. Houria Abdelouahed Université Paris Diderot.


INFORMATION : 26 Sept. 2011

Rafah Nached se trouve dans une prison pour femmes. Elle a droit à deux visites par semaine (durée de la visite : 30 minutes). Son état de santé est de plus en plus préoccupant. Son mari (Professeur Faïsal Abdallah) m’a dit aujourd’hui qu’il était allé lui rendre visite. Mais Rafah était incapable de rester debout pendant les 30 mn de l’entrevue. Nous avons fait circuler des pétitions, collecté un certain nombre de signatures. Mais ce n’est pas suffisant. Rafah est accusée d’incitation au soulèvement, incitation au renversement du gouvernement et non respect de l’ordre public. Elle risque d’être condamnée à sept ans de prison.
Houria 
Abdelouahed Université Paris Diderot.

 


INFORMATION : 22 Sept. 2011

Selon des informations transmises au secrétariat de Jacques-Alain Miller l’état de santé de Rafah Nached serait entrain de se dégrader suscitant l’inquiétude de son entourage.
L. Le vaguerèse

INFORMATION : 14 Sept. 2011

Voici le message que rafah nashed a finalement pu envoyer à son mari, et à travers lui, à nous tous:

« Message du docteur Rafah Nached :
Moi le docteur Rafah Nached, psychanalyste syrienne, je me trouve maintenant dans la prison des femmes à Damas pour une raison inconnue au coeur des événements tragiques que vit la Syrie.
Je découvre une part cachée de ma société dans laquelle je vis et dont je suis responsable… »

Cela va bientot faire une semaine qu’elle a été arrêtée….
Salutations et merci pour votre soutien,

Source : http://www.oedipe.org//phpPetitions/index.php?petition=3
Date : 13/9/2011



Inscrivez-vous à notre newsletter