Communiqué du Collectif Urgence Solidarité Syrie – par Ignace Leverrier

Article  •  Publié sur Souria Houria le 23 mai 2013

Responsables politiques,
en jouant les Ponce Pilate
vous n’arrêterez pas le massacre des Syriens
C’est un vent mauvais qui semble souffler sur la Révolution syrienne depuis quelques semaines. C’est le vent de la résignation de la Communauté internationale, c’est le vent de la honte. Si finalement, les nations en venaient à s’accorder pour confier à Bachar Al-Assad une pseudo transition politique, cela constituerait l’une des plus grandes débâcles politiques et morales de la communauté internationale de l’après deuxième guerre mondiale.

Alors que depuis deux ans, sont commis massivement par la dictature – et reconnus comme tels – des crimes contre l’humanité et des crimes de guerre, comment accepter cette sacralisation de l’impunité par la Communauté internationale ? Avec l’exemple syrien, la barbarie contre les peuples aurait alors d’encourageantes perspectives.

Par leurs tergiversations, leurs hésitations et leur refus de soutenir jusqu’ici sans ambiguïtés la fourniture d’armements à la révolution syrienne dans sa composante démocratique, notre gouvernement et nos partis politiques porteront leur part de responsabilité, si par malheur Bachar Al Assad et sa clique en tiraient parti pour se maintenir au pouvoir.

Comment peut-on se résigner à ne laisser au peuple syrien que deux alternatives mortifères, soit une dictature féroce, soit le règne de l’obscurantisme religieux ?

Jamais, plus jamais, nous ne pourrions soutenir le regard de nos amis Syriens si notre pays, notre opinion publique, notre exécutif, les abandonnaient à la terrible vengeance de Bachar Al-Assad.

Avec un tant soit peu de courage politique il est peut-être encore temps pour la France et l’Europe d’agir sur la scène internationale, pour faire de l’arrêt des massacres et de la chute de la dictature une grande cause mondiale.

Le temps est compté pour épargner aux Syriens une nouvelle descente aux enfers, et pour écarter les obstacles à l’ère de liberté pour laquelle ils se sont héroïquement soulevés depuis plus de deux ans.

Paris, 22 mai 2013

source : http://syrie.blog.lemonde.fr/2013/05/23/communique-du-collectif-urgence-solidarite-syrie/

date : 23/05/2013



Abonnez-vous à notre newsletter