Communiqué: Solidarité Palestiniens Yarmouk

Article  •  Publié sur Souria Houria le 23 décembre 2012

Dimanche 16 décembre, le camp de réfugiés palestiniens de Yarmouk, au sud de Damas, a fait l’objet de bombardements par l’armée syrienne entraînant la
mort de 25 palestiniens. Depuis, des centaines de familles de réfugiés palestiniens ont pris la fuite vers le nord de la Syrie et le Liban

À Genève, une responsable de l’UNRWA a indiqué que près de 100 000 personnes ont fui Yarmouk à la suite des récents affrontements entre partisans du régime et opposants. Selon le quotidien libanais

L’Orient-le Jour, plus de 3 000 Palestiniens de Syrie se seraient réfugiés au Liban. De sources palestiniennes à Aîn el-Héloué, on a fait état d’une importante présence palestinienne dans ce camp et dans celui de Miyé Miyé, 800 familles se sont installées à Saïda et 800 autres à Tyr, le reste étant distribué sur les camps du Liban-Nord et de Bourj Barajneh et Chatila à Beyrouth.

Le régime dictatorial d’Al-Aassad porte l’entière responsabilité de l’assassinat de tous les martyres palestiniens et syriens tombés depuis le début de la révolution.

Les « Nakbât », les Catastrophes (pluriel du mot « Nakba », catastrophe en arabe) du peuple palestinien se suivent mais ne se ressemblent pas. Nous rappelons que :

– En 1948, 800 000 palestiniens sont expulsés de leur terre par les milices sionistes et l’Etat d’Israël.
– Depuis la guerre de 1967 qui a entraîné l’expulsion de plus de 300 000 palestiniens de la Cisjordanie et Jérusalem Est, la population palestinienne subie un nettoyage ethnique systématique par le sionisme. Tous les jours, Israël exproprie les terres, expulse les paysans palestiniens et détruit leurs maisons, brulent les oliviers et les récoltes pour continuer sa politique de colonisation, renforcée depuis les accords d’Oslo en 1993, favorisant l’installation de plus de 500 000 colons en Cisjordanie et Jérusalem Est.

Les réfugiés palestiniens se sont souvent trouvés forcés à l’exil suite aux guerres et conflits dans les pays d’accueil au Proche Orient, depuis plus de 60 ans :

– En septembre 1970 (Septembre noir), les fédayîns palestiniens font l’objet d’une terrible répression par le régime jordanien forçant la résistance palestinienne à l’exil vers le Liban, .
En août 1976, l’armée syrienne intervient au Liban, alors en plein guerre civile (1975-1990), prête main forte aux phalangistes libanais pour tuer plus de 2000 palestiniens du camp de réfugiés de Tel el-Zatar.

– En juin 1982, Israël envahit le Liban pour détruire la résistance palestinienne. Trois semaines après l’évacuation de Beyrouth des combattants palestiniens et de la direction palestinienne, des milices phalangistes aidés par l’armée israélienne entrent dans les camps de réfugiés palestiniens de Sabra et Chatila, et massacrent plus de 3000 palestiniens.

– Après l’invasion de l’Irak par les Etats-Unis, en 1991, plus de 300 000 palestiniens ont dû fuir les exactions commises à leur encontre par les Koweitiens, en plus de la moitié des 50 000 palestiniens qui vivaient alors en Irak, sont contraints de s’exiler en Syrie et en Jordanie.
– En 2007, plus de 31000 réfugiés palestiniens ont été déplacés du camp de Nahr al-Bared au Liban et la plupart ne sont pas revenus.

Nous demandons à l’UNRWA de prendre toute sa responsabilité de fournir l’aide humanitaire de tout urgence aux réfugiés palestiniens et de mettre en place un système de protection.

Nous continuons à apporter notre soutien à la révolution syrienne et au Peuple Syrien dans sa lutte pour la liberté et la justice.

Vive la Palestine

Vive la Syrie libre et démocratique

Rejoignez-nous samedi 22 décembre du 15h- 18h à la place de Chatelet

__________________________________________

Forum Palestine Citoyenneté منتدى فلسطين المواطنة

forum.palestine.citoyennete@gmail.com



Inscrivez-vous à notre newsletter