Débat CNS 21/11/2011 – L’introduction de SouriaHouria

Article  •  Publié sur Souria Houria le 24 novembre 2011

Bonsoir et merci d’être là aussi nombreux pour cette rencontre débat.

Au nom de SouriaHouria, Merci à Ziad Majed, Bassma Kodmani, etc…. d’avoir pu dégager un moment dans leur agenda surchargé pour être avec nous ce soir et merci à notre ami Zyad Majed d’avoir bien voulu animer cette rencontre.

Merci à la Mairie du 20ème de nous avoir accueilli dans des délas rapides de l’organisation.

Quelques semaines après la formation du Conseil national syrien qui regroupe les principales tendances de l’opposition syrienne, SouriaHouria a tenu à organiser cette rencontre-débat pour faire le point sur l’action et les positions de cette instance que notre association a salué et soutenu avant même sa formation.

On peut rappeler au passage que plusieurs éminents membres du CNS dont son président B.Ghalioun et sa porte parole Bassma Kodmani ont été des membres fondateurs de SouriaHouria. Tous les deux étaient d’ailleurs nos principaux intervenant s au tout premier débat organisé par SouriaHouria au mois d’avril dernier à la Mairie du 14ème arrondissement à Paris.

Un long chemin a été parcouru depuis par notre association et surtout aujourd’hui par le Conseil national qui s’est imposé sur la scène syrienne, comme le principal représentant du mouvement de protestation sur le terrain et sur la scène arabe et internationale comme le principal interlocuteur pour le changement démocratique en Syrie.

Au moment où la révolution syrienne entre dans son neuvième mois, elle ne semble pourtant pas être prête à accoucher. Mais on assiste ces derniers jours à une escalade avec les développements graves et violents sur le terrain ainsi que l’accélération des actions diplomatiques arabes et internationales sur le dossier syrien. Le CNS a certainement contribué à cette accélération en menant son action tant pour une structuration de l’opposition que pour faire avancer les revendications de la révolution auprès des pays arabes et occidentaux. Comme on le sait, sa tâche n’est pas facile et ses défis sont immenses et nombreux, d’autant qu’il doit faire face aussi à des tentatives du régime syrien et d’autres partis qui cherchent à nuire à sa crédibilité et son action.

Dans son soutien au CNS, SouriaHouria veut à la fois à mettre ses efforts et ses compétences à sa disposition pour faire avancer notre cause commune, en France notamment, mais notre association veut aussi garder un regard vigilant sur les positions et les actions du CNS. C’est l’objectif principal de l’échange de ce soir. Merci encore une fois de partager ce débat avec nous.

Source : SouriaHouria



Inscrivez-vous à notre newsletter