Déclaration appelant à une grève de solidarité avec le peuple syrien

Article  •  Publié sur Souria Houria le 30 août 2012
En Syrie, les massacres se suivent l’une après l’autre, l’une plus atroce que l’autre.
La dernière a eu lieu à Daraya, une petite ville paisible dans les banlieues de Damas, qui a été exemplaire dans son pacifisme pendant la révolution, répondant à la répression avec des fleurs.
A Daraya, il y a deux cent vingt et un martyrs en un seul jour. Un massacre se répétant au quotidien da la Syrie meurtrie.
Jusqu’à l’heure, les initiatives et réactions internationales ne font qu’endurer le malheur du peuple syrien, et donner au régime feu vert pour tuer.
D’où est venu notre rôle, pour dénoncer le laxisme international devant la révolution de la liberté et de la dignité, et l’hypocrisie de la communauté internationale contribuant à la prolongation de ce massacre en se restreignant à l’indignation verbale.
Mercredi 29 Août 2012, nous commençons une grève de faim pendant dix jours, pour soutenir le peuple syrien à sa brave révolution, et dénoncer l’indifférence internationale.
Nous revendiquons l’établissement de passages humanitaires sécurisés pour les aides humanitaires au peuple syrien, au moins deux passages protégés.
Nous revendiquons le renvoi de tous les représentants diplomatiques du régime syrien de tous les pays amis au peuple syrien.
Nous revendiquons la levée du drapeau de la révolution sur toutes les ambassades et consulats syriens partout dans le monde.
Nous adressons un avertissement au gouvernement égyptien pour qu’il s’engage de bloquer le passage aux navires chargés d’armes pour le régime syrien.Nous revendiquons la constitution d’un dossier syrien à la Cour Pénale Internationale pour poursuivre Bachar al Assad pour des crimes contre l’humanité.
Nous revendiquons l’encadrement des camps de réfugiés dans les pays voisins de la Syrie, et les mettre exclusivement sous la gestion des organisations de l’ONU.
Nous revendiquons la constitution d’une mission d’observateurs du conseil de sécurité aux centres de détentions en Syrie, incluant les centres de sécurité, l’aéroport de Mazzeh à Damas, avec des visites d’inspection surprise.
pour connaîre les dates et les lieux de la grève, visiter la page Facebook: https://www.facebook.com/pages/Strike-solidarity-with-the-Syrian-people/424917774211550


Inscrivez-vous à notre newsletter