D’un chrétien de Damas choqué de l’inconséquence du clergé

Article  •  Publié sur Souria Houria le 22 septembre 2011

Quant à la situation c’est clair et simple: Un pouvoir qui ne veut rien céder de ses privilèges, même pas un iota face à l’ensemble du peuple qui n’en peut plus d’humiliation. Ce face à face pourrait dégénérer en une guerre civile, d’ailleurs c’est le cas maintenant sauf qu’il y a une seule partie possédant et utilisant les armes de façon disproportionnée. Des gens disent: Oh, on exagère sur le pcifisme de ces jeunes révoltés, ils ont utilisé et utilisent encore des armes, ce n’est pas une révolte mais plutôt une insurrection de gens armés, bandits, groupe salafistes…etc. Moi je dis: c’est vrai dans quelques cas des armes individuelles auraient été utilisées mais ça reste (jusque là) très limité et ça ne s’incrit que dans le cadre de défense légitime contre la barbarie et sauvagerie du clan au pouvoir. Il suffit de jeter un coup d’oeil sur Youtube pour découvrir les crimes abominables commis contre les manifestants et activistes (très récemment le jeune Ghyath Mattar âgé seulement de 25 ans et dont la trachée a été sectionée!!!! quelle horreur et que d’horreurs !) et les exemples ne manquent pas. T’en voici un autre: à Erbin (8 Kilomètres au nord de Damas), un vendredi à la sortie de la mosquée après la prière, les fameux « Chabihha » ont écrasé des fidèles par des motocycles et des fourgonnettes!………..et nos prélats nous demandent de soutenir ces criminels!!! tout d’abord non seulement ce n’est pas chrétien mais ce n’est même pas humain! j’essaie de temps en temps de convaincre quelques fous chrétiens de cesser de manifester leur soutien au pouvoir mais souvent je n’y arrive pas. Le Chrsit n’a pas dit: tu dois aimer ton prochain? considérez donc vos compatriotes(musulmans) comme des prochains……………ils font la sourde oreille!! je ne demande pas au clergé ni à mes coreligionaires d’aller manifester contre le régime ni de soutenir la révolte, j’appelle(et beaucoup d’autres amis sont comme moi) simplement à une réflexion sage sur la situation.
Il y a une composante islamique dans la révolte mais elle n’est pas intégriste, elle est plutôt culturelle du fait que la société syrienne de manière générale est fidèle à ses traditions religieuses (le jeûne du Ramadan par exemple) mais dire que ce sont tous des frères musulmans et salafistes ou intégristes ne convient pas du tout à la réalité du terrain. Si les chrétiens, dans leur majorité, persistent dans leur position très pro régime, ils vont se diriger dans le chemin du suicide collectif.

Que Dieu bénisse la Syrie

Joe

 



Inscrivez-vous à notre newsletter