Evenement : “Des voix à travers les murs » – Allocution de Monsieur François Zimeray

Article  •  Publié sur Souria Houria le 18 juin 2012

Allocution de Monsieur François Zimeray, Ambassadeur des Droits de l’Homme pour la France, présent à la manifestation:   “Des voix à travers les murs », au Théâtre des Bouffes du nord le 16 juin 2012 

Monsieur François Zimeray représentait Monsieur le Ministre des Affaires étrangères , Laurent Fabius, excusé de ne pouvoir être présent.

 

Résumé de l’allocution:

 

Devant les massacres perpétrés contre l’humanité la première attitude pourrait être celle de se taire, le silence peut être indifférence ou neutralité mais si on continue à se taire c’est de la complicité.

Il faut passer du stade du cri de l’indignation à la désignation nominale des responsables à tous les étages. Cela pourrait, peut être, favoriser les défections, des désertions, et une dislocation de ce pouvoir qui n’en finit pas de transformer ce pays en un long Guernica .

Pour nous, les diplomates qui sont ici, la priorité c’est celle là : pouvoir créer rapidement  les conditions pour que justice soit faite 

Tant que les criminels ne seront pas mis hors d’état de nuire et traduits devant la justice nous ne vous abandonnerons pas.

Dans toutes les capitales, la France multiplie les démarches pour être à la hauteur des combats et être à vos côtés.

On est confronté à ceux qui nous objectent: “souveraineté des états”. Il faut dépasser cette opposition: intervention et souveraineté.

C’est une folie de penser que la souveraineté a encore une raison d’être en Syrie, car la souveraineté  c’est celle avant tout de protéger la population dont on est responsable et non pas de la traiter comme des barbares.

 


Inscrivez-vous à notre newsletter