France Culture : Raqqa, Mossoul : est-on à un tournant de la lutte contre l’Etat islamique ?

Article  •  Publié sur Souria Houria le 12 juin 2017

L’Invité idées de la Matinale par Caroline Broué
le samedi 10 juin 2017 de 8h18 à 8h45

Raqqa, Mossoul : est-on à un tournant de la lutte contre l’Etat islamique ?

A Raqqa comme à Mossoul, « on a vu venir l’Etat islamique, et on n’a rien fait », nous dit Hala Kodmani, journaliste franco-syrienne, reporter pour Libération et auteur de « Seule dans Raqqa » (Equateurs, mars 2017)

Civils fuyant les combats à Raqqa, le 26 mai 2017Civils fuyant les combats à Raqqa, le 26 mai 2017• Crédits : HUSEYIN NASIRAFP

Il y a trois ans jour pour jour, le 10 juin 2014, la ville de Mossoul en Irak tombait aux mains des djihadistes de Daech. Quelques jours plus tard Mossoul était proclamée capitale du nouveau califat. La bataille de Mossoul, qui fait rage entre les djihadistes de l’Etat islamique et les soldats de l’armée irakienne depuis huit mois, est donc hautement symbolique, et elle est en passe d’être emportée par l’armée irakienne, épaulée par la coalition internationale.

Même situation de l’autre côté de la frontière en Syrie, où les forces démocratiques syriennes soutenues par les Etats-Unis combattent l’Etat islamique dans le cadre de la grande offensive « Colère de l’Euphrate » lancée en novembre pour reprendre la ville de Raqqa, aux mains de des djihadistes depuis plus de trois ans, Raqqa où ces forces démocratiques syriennes ont réussi cette semaine à entrer.

Notre invitée la journaliste de Libération Hala Kodmani s’était rendue à Raqqa en 2013. Elle signe un bouleversant portrait d’une jeune habitante de Raqqa qu’elle n’a pourtant jamais rencontrée, Ruqia Hassan, assassinée par Daech en 2015 : Seule dans Raqqa a paru en mars aux Editions des Équateurs.

Nous sommes également par téléphone avec la politologue et spécialiste du monde musulman Myriam Benraad, auteur de L’État islamique pris aux mots(Armand Colin).



Inscrivez-vous à notre newsletter