Hommages à un réalisateur syrien tué à Homs – Par Electron Libre

Article  •  Publié sur Souria Houria le 5 juin 2012

« Bassel, le courageux », ou bien « l’espoir perdu du cinéma syrien »… Les hommages à Bassel Shahade ne cessent d’affluer sur les réseaux sociaux depuis la mort de ce réalisateur, tué la semaine dernière à Homs alors qu’il documentait les violences dans ce bastion de la contestation.

Membre de la communauté chrétienne de Damas, le jeune homme de 28 ans avait obtenu une bourse pour aller étudier le cinéma à l’université de Syracuse, aux Etats-Unis. Il y avait interviewé, l’an dernier, des intellectuels américains comme Noam Chomsky dans le cadre d’un documentaire sur les mouvements de protestation pacifique en Syrie.

Puis fin 2011, Bassel Shahade décide de mettre ses études entre parenthèses pour retourner dans son pays natal et être au plus près des événements. Il se rend notamment à Homs, ville assiégée depuis des mois par les forces du régime de Bachar al-Assad, pour y former des activistes locaux aux techniques de tournage et de montage.

Une aide précieuse pour ces journalistes amateurs dont les vidéos sont reprises par les médias internationaux pour couvrir la situation sur le terrain. D’après des activistes, ces images seraient les dernières qu’ait tournées Bassel Shahade. Des séquences qui dénoncent la présence de tireurs embusqués dans les immeubles de Homs.

Source : http://www.france24.com/fr/20120604-syrie-internet-hommages-bassel-shahade



Inscrivez-vous à notre newsletter