L’UE prépare un gel des crédits de la BEI à la Syrie

Article  •  Publié sur Souria Houria le 10 novembre 2011

L’Union européenne prépare un gel des crédits de la Banque européenne d’investissement (BEI) en Syrie, dans le cadre d’un nouveau train de sanctions à l’encontre de Damas, a-t-on appris mardi de sources diplomatiques.

Ces nouvelles sanctions consistent à suspendre tout nouveau crédit de la BEI, ainsi qu’à geler le versement de toute nouvelle tranche des crédits en cours et à cesser toute assistance technique (financement d’études de faisabilité, audits…), a indiqué un diplomate à l’AFP.

La décision devrait être formellement avalisée lundi par les ministres européens des Affaires étrangères lors d’une réunion à Bruxelles, a précisé un autre diplomate, soulignant qu’elle était encore en discussion au niveau des experts des 27 gouvernements de l’UE.

La BEI a accordé entre 1978 et 2010 plus de 1,7 milliards d’euros de prêts à la Syrie, dont plus de la moitié dans le secteur de l’énergie. Elle a été dotée pour la période 2007-2013 d’une enveloppe de plus de 10,7 milliards d’euros pour financer des projets dans neuf pays partenaires méditerranéens, dont la Syrie.

En 2009, la BEI avait ainsi accordé des prêts de 275 millions d’euros au secteur de l’électricité syrien et de 50 millions pour la remise en état d’infrastructures urbaines. En 2010, elle a signé des contrats de 55 millions d’euros pour la mise en place d’infrastructures de traitement des eaux, et de 130 millions d’euros pour moderniser et développer le secteur des soins de santé.

L’Europe a déjà adopté sept séries de sanctions contre Damas, notamment un embargo sur les armes et les livraisons de pétrole. Selon l’ONU, la répression du mouvement de contestation populaire en Syrie a fait plus de 3.500 morts en huit mois.

source: AFP



Inscrivez-vous à notre newsletter