La « communauté de la caméra syrienne » pleure son martyr Bassel Chehadeh – Hala Kodmani

Article  •  Publié sur Souria Houria le 5 juin 2012

Mort deux jours après le massacre de Houla, le réalisateur Bassel Shehade, 28 ans, a été tué caméra au poing à Homs le 28 mai.

Ses obsèques ont été interdites par les services du régime et il a été enterré en silence à Damas.

Ses amis lui rendent hommage à Paris aussi lors d’une messe ce lundi soir.


Image postée sur les comptes Facebook des amis de Bassel Shehade

Parmi ses compagnons militants révolutionnaires, plusieurs « journalistes citoyens » réfugiés récemment en France sont profondément tristes de l’avoir perdu et de n’avoir pu lui faire leurs adieux.

Les témoignages et les commentaires sur le jeune homme plein d’enthousiasme et de talent qui ne connaissait ni la peur, ni le désespoir, ont envahi les réseaux sociaux.

Bassel avait interrompu ses études de cinéma aux Etats-Unis pour rentrer au pays et rejoindre la Révolution. Pendant des mois, caméra à l’épaule, il a contribué activement à témoigner et diffuser les horreurs vécues par la population syrienne depuis plus d’un an.

Source: http://blogs.rue89.com/neo-arabia/2012/06/04/la-communaute-de-la-camera-syrienne-pleure-son-martyr-bassel-chehadeh-227669-0



Inscrivez-vous à notre newsletter