Le bilan des deux premières semaines de cessez-le-feu en Syrie – traduit du turc par Marcel Charbonnier

Article  •  Publié sur Souria Houria le 9 mars 2016

Le cessez-le-feu partiel et temporaire instauré en Syrie a tenu durant ses deux premières semaines. Si les agressions du régime Assad et de la Russie contre les régions contrôlées par l’opposition se sont poursuivies, les concentrations de civils ont relativement moins souvent été prises pour cibles. Environ 216 violations du cessez-le-feu ont entraîné la mort de 75 civils.

Durant la première semaine d’entrée en vigueur du cessez-le-feu en Syrie, bien que la Russie et le régime Assad aient poursuivi leurs agressions contre les alliés (de l’opposition), les pertes civiles enregistrées auraient été moins nombreuses, d’après des témoins, la Russie et le régime Assad ayant moins pris pour cibles des civils.

İşte Suriye'de ateşkesin ilk haftasının bilançosu!

Le cessez-le-feu (géographiquement) partiel et limité dans le temps destiné à mettre fin aux affrontements est entré en vigueur il y a de cela une semaine. Mais depuis son entrée en vigueur depuis le 27 février à minuit, les forces du régime Assad et la Russie ont continué à frapper le Jabal Turkmène, dans la région de Lattaquié, l’ouest d’Alep, le sud d’Idlib, les campagnes de la ghouta (oasis) orientale de Damas, ainsi que le centre de Der‘âet ses faubourgs occidentaux.

Des sources locales ont indiqué qu’à l’exception des régions  Lattaquié et de Der‘â les civils ont été relativement moins pris pour cibles, ce qui explique la diminution du nombre des victimes civiles.

 

75 civils ont perdu la vie durant une semaine (de cessez-le-feu)

Le Réseau des Droits de l’Homme en Syrie a indiqué qu’en une semaine environ 216 violations du cessez-le-feu ont été relevées, qui ont causé la mort de 75 civils.

Même si le nombre de victimes civiles a diminué, un autre aspect du cessez-le-feu, à savoir l’acheminement de secours vers les régions assiégées a connu quant à lui un échec. Durant la première semaine de cessez-le-feu, en effet, sur 18 de ces régions en état de siège, de tels secours n’ont pu être effectivement acheminés que vers les seules deux localités de Muaddamiyyé al-Shâm et de Kafr Batna (dans la Ghouta orientale). Le vice-porte-parole du Secrétaire général de l’ONU Farhan Haq a déclaré avant-hier que les efforts dans ce domaine s’étaient poursuivis, mais que le régime Assad a provoqué des difficultés dans certaines régions. Des sources locales de Muaddamiyyé ont de leur côté fait savoir que 10 camions chargés de secours humanitaires qui avaient été bloquées depuis très longtemps par les forces du régime ne contenaient en tout et pour tout que des produits alimentaire, de nettoyage et d’hygiène, mais que l’équipement médical et les médicaments (en particulier pour des maladies chroniques) qui y font cruellement défaut n’ont pas été amenés dans cette ville.

Sept camions d’équipement médical et huit camions chargés de produits alimentaires ont pu rentrer dans Kafr Batna, mais ces secours ne pourront suffire qu’à environ un tiers des habitants.

A Rastan (dans la région de Homs, ndt), il n’y a plus de pain.

Selon d’autres sources syriennes locales, cela fait sept mois qu’on ne trouve plus de pain à Rastan, une localité proche de Homs qui ne bénéficie d’aucune aide humanitaire. C’est ce dont le Conseil local a fait savoir aux Nations Unies auxquelles il a lancé un appel à l’aide.

Les ministres des Affaires étrangères des pays membres du groupe international de Soutien à la Syrie ainsi que des États-Unis et de la Russie avaient fait savoir qu’ils s’étaient mis d’accord pour l’entrée en vigueur d’un cessez-le-feu en Syrie à partir du samedi 27 février 2016 à minuit.

Le Conseil de Sécurité de l’ONU avait quant à lui adopté un projet de résolution comportant la cessation des hostilités en Syrie, dans lequel il exigeait que les convois d’aide humanitaire puissent pouvoir être acheminés sans entrave jusqu’aux populations civiles en danger.

İşte Suriye’de ateşkesin ilk haftasının bilançosu!



Inscrivez-vous à notre newsletter