Le caricaturiste Ali Farzat enlevé et blessé par des moukhabarat

Article  •  Publié sur Souria Houria le 25 août 2011
25 août 2011

Le porte-parole des Comités Locaux de Coordination en Syrie, Omar Idelbi, indique que des agents des services syriens de sécurité circulant au volant d’une camionnette ont enlevé à Damas, jeudi 25 août à 4h30 du matin, le célèbre caricaturiste Ali Farzat. Ils ont attaqué sa voiture alors qu’il passait sur la Place des Omeyyades, entre son bureau et son domicile. Ils ont dérobé le contenu de sa sacoche qui renfermait quelques dessins et d’autres effets personnels. Ils ont sévèrement molesté l’artiste qui tentait de leur résister. Ils l’ont finalement abandonné sur la route de l’aéroport après l’avoir rossé de coups, en s’acharnant en particulier sur les mains. Recueilli et réanimé par des automobilistes empruntant cette voie, il a été transporté à l’Hôpital Al Razi où il est en cours de traitement. Les Comités rejettent sur les forces de sécurité l’entière responsabilité du sort et de l’état de santé d’Ali Farzat, qui a récemment subi une opération chirurgicale à la colonne vertébrale.

Ce n’est pas la première fois que, sans atteindre le degré de sauvagerie qui caractérise désormais la majorité des interventions des services dits « de sécurité » contre ceux qui s’aventurent à exprimer des points de vue différents ou critiques, des représailles sont exercées contre le caricaturiste. Son inspiration et l’insolence de ses dessins avaient amené les autorités syriennes à interdire, en 2003, la publication de sa revue satirique « Al Domari » qu’elles avaient dument autorisée deux années plus tôt. Elles ne les avaient pas encore conduites à exercer à son encontre une sorte de loi du talion.

Le matin même de son agression il avait mis en ligne ce dessin :

L’actualité de son pays lui avait récemment inspiré nombre d’autres caricatures :

« Marche spontanée »

(Le terme « masira » indique qu’il s’agit d’une marche de soutien au régime)

« Par le dialogue, ça veut dire par le dialogue »

(Sur le document en préparation, le mot « démocratie »)

Source: http://syrie.blog.lemonde.fr/2011/08/25/le-caricaturiste-ali-farzat-enleve-et-blesse-par-des-moukhabarat/



Inscrivez-vous à notre newsletter