Le Miroir de Damas Syrie, notre histoire – livre de Jean-Pierre Filiu

Article  •  Publié sur Souria Houria le 28 avril 2017

De saint Paul jusqu’à nos jours, l’histoire de la Syrie résonne avec la nôtre. Cet essai érudit montre avec vivacité qu’il est urgent de s’en souvenir.

Il a découvert la Syrie en stop à l’âge de 18 ans. Depuis, il a dû y séjourner une bonne vingtaine de fois, et a vécu là-bas cinq ans en tant que diplomate, à la fin des années 1990. La Syrie, pour lui, est le plus beau pays du monde, celui de « tous les émerveillements ». Jean-Pierre Filiu, professeur à Sciences-Po Paris, n’est pas qu’un spécialiste de ce pays martyrisé. Il a tissé avec lui, avec ses habitants, un lien personnel. Le Miroir de Damas vibre de cet attachement. Il n’est pas seulement passionnant par son érudition, la vivacité de son style, ses qualités pédagogiques, il touche par l’urgence de son propos. Dans une démarche comparable à celle de son précédent ouvrage, Les Arabes, leur destin et le nôtre, Jean-Pierre Filiu montre à quel point la Syrie nous est proche, à quel point son histoire a façonné la nôtre. Et le scandale que représente l’abandon de ce pays à « l’horreur inimaginable » dans laquelle il est plongé.

Renouer « avec la part de l’histoire universelle qui s’est déroulée là-bas », aujourd’hui largement méconnue, rétablir la vérité historique au sujet d’événements souvent instrumentalisés par les bourreaux du peuple syrien (Bachar el-Assad présenté en nouveau Saladin, par exemple), montrer les échos de cette histoire dans le présent : le livre y réussit en moins de 300 pages. Il ne s’agit donc pas d’un précis d’histoire de la Syrie, plutôt d’un itinéraire, en douze étapes de lecture aisée, de saint Paul sur le chemin de Damas jusqu’aux impasses actuelles d’une diplomatie dévoyée, miroir de notre monde tel qu’il devient. Ce livre ardent rappelle ainsi que c’est en Syrie qu’a commencé à grandir une chrétienté consciente d’elle-même, en Syrie également que l’Islam a acquis pour la première fois le statut d’empire avec la dynastie des Omeyyades.

Les liens avec la France y prennent une grande place, les croisades, le mandat français entre les deux guerres mondiales, les relations récentes, souvent tordues, avec les Assad père et fils. Vif, engagé, Le Miroir de Damas est ­ainsi au coeur de l’actualité, quand ­certains candidats à la présidence française envisagent de reprendre le dialogue avec Bachar el-Assad. — Michel Abescat

Le Miroir de Damas Syrie, notre histoire



Inscrivez-vous à notre newsletter