Le patrimoine syrien en danger – France Culture

Article  •  Publié sur Souria Houria le 5 août 2012

L’actualité serait-elle en train de tuer l’Histoire en Syrie ?

Aujourd’hui, le pays est à la Une à cause du conflit meurtrier qui se déroule dans plusieurs villes : plus de 20.000 morts en seize mois, selon l’Observatoire syrien des droits de l’Homme, dont une majorité de civils. Mais le pays, situé sur l’ancien Croissant fertile, était auparavant surtout connu des historiens et archéologues pour ses richesses culturelles. Fin juillet, la directrice générale de l’UNESCO lançait un appel pour la protection de la ville d’Alep, classée au patrimoine mondial

 

« Empêcher la mise en place de tout trafic illicite qui pourrait priver le peuple de Syrie de son précieux patrimoine culturel. »

En tout, six sites ont été classés au Patrimoine mondial de l’Unesco entre 1979 et 2011 :

  • L’Ancienne ville de Damas. L’Ancienne ville de Bosra. Palmyre
  • L’Ancienne ville d’Alep.
  • Le Crac des Chevaliers.
  • Les Villages Antiques du Nord

Douze autres sites se trouvent sur la liste indicative de l’Organisation des Nations Unies :

  • Les Norias de Hama
  • Ugarit
  • Ebla
  • Mari
  • Doura Europos
  • Apamée
  • Qasr al-Hayr ach-Charqi
  • Maaloula
  • Tarous
  • Raqqa-Ràfiqa
  • L’île d’Arwad
  • Sites de la Vallée de L’Euphrate

Le pays compterait 5.000 sites historiques

Mais aujourd’hui ces lieux, vieux pour certains de plusieurs milliers d’années, à l’image d’Ougarit, né sous domination égyptienne au IIème millénaire av. J.C.,  se retrouvent au cœur du conflit entre le pouvoir en place et les rebelles : ils risquent de subir des dommages irrémédiables.

Le berceau des civilisations est d’autant plus menacé qu’il est difficile d’agir dans ce climat. Surtout, il est encore plus compliqué de savoir exactement ce qu’il se passe sur le terrain.

Programme : pour écouter l’émission veuillez cliquer içi

– Karim Hendili est spécialiste des Etats arabes auprès de l’Unesco, l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture, à l’unité des Pays arabes
Lecture

– Samir Abdulac est secrétaire général d’Icomos France, le Conseil International des Monuments et des Sites. Il est très inquiet pour les richesses patrimoniales dont regorge la Syrie

– Le Conseil International des Monuments et des Sites cherche malgré tout à prévenir les dommages sur le patrimoine, en formant et informant autant que possible les acteurs syriens. Les précisions de Samir Abdulac 

Lecture– L’autre crainte, ce sont les chantiers de fouilles archéologiques, abandonnés par les chercheurs aux mains des différentes parties. Les sites sont visités par des Syriens qui espèrent y trouver de l’or.

– Samir Abdulac explique que 178 missions archéologiques étaient menées simultanément en Syrie, avant le début du conflit

– Les pilleurs qui auront trouvé des objets voudront ensuite revendre leurs trouvailles. D’où la vigilance accrue de l’Unesco et de Karim Hendili :

Lecture– Il faut aussi penser à l’ « après », à un espoir de fin de conflit. Quel avenir pour les sites syriens ? Karim Hendili 
Lecture

 

Outre les grands sites touristiques, connus du grand public, la Syrie compte 5.000 autres lieux jugés précieux par les historiens et archéologues. Des sites qui cachent dans leur profondeur les traces de ce qui fait notre civilisation actuelle.

Ariane Griessel

http://www.franceculture.fr/2012-08-03-le-patrimoine-syrien-en-danger

Date : 03/08/2012



Inscrivez-vous à notre newsletter