Lettre à toutes celles et tous ceux, qui ne supportent plus l’Etat de barbarie dont notre silence nous rend complices !

Article  •  Publié sur Souria Houria le 2 mars 2014

« Quartiers Libres » n’a pas, à priori, vocation à publier le texte qui suit tant il nous éloigne de la vie locale Bellevilloise, notre préoccupation initiale et privilégiée ! Soyez assurés qu’elle le reste, mais compte tenu de la gravité des évènements qui se passent en Syrie, et de ce que subit chaque jour le peuple Syrien, nous estimons naturel et nécessaire de faire exception ! Ce texte ayant avant tout, valeur informative et d’alerte !

L’insupportable s’éternise en « État de barbarie » ! [1]

Témoins depuis 3 ans de ce qui n’est autre qu’un crime contre l’Humanité, crime de guerre de masse ciblant jusqu’aux populations civiles non armées, combien de temps encore resterons nous les bras croisés ?

JPEG - 43.3 ko
Les secteurs rebelles d’Alep sont la cible depuis la mi-décembre de raids aériens qui ont fait plusieurs centaines de morts, l’armée cherchant à rependre ces quartiers tenus par les rebelles depuis fin 2012.

REUTERS/STRINGER (« Le Monde » du 06/02/2014)

JPEG - 33.7 ko
Cet enfant qui a survécu a un raid aérien de l’armée syrienne est transporté par un rebelle, dans une rue d’Alep.

REUTERS/AMMAR ABDULLAH (« Le Monde » du 25/01/2014)

Les photos ci-dessus, empruntées au journal « Le Monde », illustrent le grand œuvre que Bachar al-Assad s’applique à réaliser avec notre complicité muette, certes non choisie, mais néanmoins réelle à ce jour !

Disons le, en lieu et place des tocards, mythomanes et réacs de la dite « manif pour tous », défilant récemment dans les rues de Paris, poussant devant eux des marmots amidonnés qui pour la plupart ne savaient qu’ à peine de quoi il s’agissait, n’ayant pour opinion que celle que leurs parents leur avaient bourrée dans le crane et accrochée autour du cou, ce sont des millions de gens, non pas 100 ou 200 000 personnes, je dis bien des millions… qui devraient descendre dans les rues. A Paris certes, mais aussi à Londres, Berlin, Madrid, partout dans le monde, pour réclamer à s’en rompre le larynx que les instances internationales mettent enfin un terme à leur misérable impuissance, et surtout à leur incroyable lâcheté !

Imaginons un instant, si toutefois c’est possible, un instant seulement, que nous sommes Syriens ! C’est clair, même un instant nous ne pouvons y parvenir. Tant d’horreur et de sang répandu n’est pas imaginable ! Mais depuis 3 ans que cela dure, nous ne pouvons pas rester plus longtemps à regarder le peuple Syrien vivre cette horreur quotidienne, se faire anéantir, se faire assassiner sous nos yeux, sans rien dire !

Si ce n’est pas nous citoyens de France, ou d’ailleurs, qui pouvons trouver et imposer la solution politique, c’est à nous de faire pression pour que nos représentants internationaux se sentent tenus, obligés d’y travailler, et sans attendre, mettent tout en œuvre pour que le peuple de ce pays n’ait plus à connaître le calvaire qui lui est infligé, calvaire… le mot est faible !

Bien sûr la situation est complexe et la solution difficile à trouver. Elle l’est d’ailleurs d’autant plus que certains acteurs, indirects mais déterminants du conflit, se refusent à jouer le jeu, c’est une raison de plus pour que les citoyens du Monde que nous sommes s’en mêlent. Si nous étions plusieurs millions (pas facile à organiser, mais possible si nous le voulions) à descendre dans les rues des grandes Capitales internationales (même seulement Européennes pour commencer), il n’est pas dit qu’une telle mobilisation serait sans impact, et que le sieur Poutine, le brave, le jovial Poutine, ne finirait pas par se sentir contraint d’en tenir compte et d’infléchir sa position. C’est peut-être utopique, mais voila bien une utopie qui vaudrait la peine d’être tentée !

Sans compter que si pareille mobilisation parvenait à être mise en œuvre sur ce problème spécifique, elle serait probablement porteuse d’une dynamique insoupçonnée ! A l’heure de la mondialisation et de l’internet, n’est ce pas là quelque chose à quoi nous devrions nous mettre à travailler ? Pour aider le peuple Syrien à sortir du cauchemar, une occasion exceptionnelle nous est donnée !

Indépendamment des aspects organisationnels qui évidemment restent entiers, mobiliser les énergies citoyennes internationales sur une cause humanitaire comme celle de la défense d’un peuple martyrisé, chaque jour un peu plus meurtri et décimé, ne devrait raisonnablement pas être insurmontable ! Dans le cas contraire, nous ne pourrons plus nous raconter d’histoire, l’indifférence et la lâcheté de chacun de nous ne pourra plus être dissimulée sous quelque prétexte que ce soit !

- Texte proposé et signé par un groupe de citoyens de l’Est Parisien, révulsés de tant d’indifférence à l’égard d’un peuple abandonné à la toute puissance meurtrière d’un dictateur prêt à tout, surtout au pire, pour rester au pouvoir ! Citoyens déclarant ainsi ne plus pouvoir se taire, et décidés à clamer leur détermination pour que cesse au plus vite la barbarie !


JPEG - 43.6 ko
Des Alépins découvrent les dégâts infligés par les bombardements, dimanche 2 février.

SAAD ABOBRAHIM/REUTERS (« Le Monde du 04/02/2014)

Ci-dessous quelques articles éclairants sur le drame syrien,

dont notamment, celui d’Ignace Leverrier (ancien diplomate en poste dans plusieurs pays arabes du Maghreb et du Machreq. Chercheur arabisant) :

…. « Il est grand temps aussi que la communauté internationale admette que, non content d’être un criminel, Bachar al-Assad est un menteur et que, conformément à ses directives,ses principaux communicants se comportent en négationnistes. »…..

Article Ignace Leverrier du 20140214

Blog le Monde, à propos d’ I. Leverrier

Le lien qui suit reprend l’article du 04 Février, mais donne aussi accès à d’autres articles antérieurs du même auteur : Précédents articles d’ I.L.

Autres articles (ou vidéos) récents sur la Syrie :

(certains ne sont hélas accessibles dans leur intégralité, qu’aux abonnés du journal « le Monde »)

Preuves de torture à grande échelle

Le-Régime-Syrien-n-arretera-de-tuer-sa-population-que-par-la-force

Alep-les-bombardements-les-plus-meurtriers-depuis-le-début-du-conflit

Après-les-négociations-de-Genève-l-armée-syrienne-repart-a-l-offensive-contre-Alep

Syrie-les-barils-explosifs-sur-Alep-ont-fait-près-de-250-morts


Si vous ne voulez plus rester sans rien faire, 2 importantes pétitions accessibles ici, peuvent être signées :

Celle de « Médecins du Monde » :

Aujourd’hui seules les bombes ont accès aux populations civiles

et 1 pétition citoyenne sur Avaaz demandant, notamment et à juste titre, la modification du droit de véto au Conseil de Sécurité de l’ONU. Cette demande qui est le reflet d’une impérative nécessité, est d’ailleurs partagée par un certain nombre de personnalités, dont Kofi Annan :

Demande de modification du droit de véto au Conseil de Sécurité


Autres liens qui peuvent aussi vous intéresser, accessibles à tous :

Monde Diplomatique l’ Etat de barbarie

Michel Seurat avait raison

Marie Seurat retrouve Damas

Connaître l’association « Souria-Houria » fondée par Hala Kodmani, journaliste Franco-Syrienne à RFI, et s’informer des évènements de soutien organisés :

Souria-Houria Syrie-Liberté

Sur les sites d’Amnesty-International et de la FIDH :

Amnesty-International-Syrie

FIDH-Moyen-Orient-Syrie

FIDH-La Communauté Internationale doit agir maintenant !

Oui, oui et 3 fois oui, il est plus que temps… la Communauté Internationale doit agir maintenant  !

- Denis Richard (Quartiers Libres, 10/02/2014)

[1« L’ Etat de barbarie » c’est le titre de l’ouvrage publié en 1989 par Gilles Kepel et Olivier Mongin qui y avaient réuni des textes de Michel Seurat, sociologue et chercheur français,mort au Liban en 1986 dans les conditions que l’on sait. Textes et articles sur la Syrie que Michel Seurat avait publiés au début des années 80, et qui restent hélas d’une brûlante actualité.

Ils analysent, entre autres, le système de pouvoir Syrien à l’époque d’Hafez el-Assad (le père) à l’occasion du soulèvement populaire du début des années 1980. Soulèvement qui s’était achevé par l’effroyable massacre de Hama qui fit plusieurs dizaines de milliers de morts (chiffre variable selon les sources), suivant le même scénario répressif, terrifiant, que celui auquel nous assistons aujourd’hui !

Ouvrage réédité en 2012 chez PUF


Quartiers Libres, le canard de Belleville et du 19ème (1978-2006) numérisé sur le site internet La Ville des Gens depuis 2009.

Consultez les archives et les nouveaux articles jamais parus dans la version papier deQuartiers Libres numérique

Toute utilisation en dehors du cadre privé ou scolaire doit faire l’objet d’une demande auprès de l’association Quartiers Libres et/ou de la Ville des Gens

Quartiers Libres – Contact et renseignements :

Michel Fabreguet et Richard Denis :quartierslibr1@gmail.com

La Ville des Gens – Salvatore Ursini

Rédacteur – Chargé des relations avec les publics

Téléphone 01 77 35 80 88 / Fax 01 40 36 81 57

Nous contacter

Consultez nos archives sur : Quartiers Libres Numérique sur la Ville des Gens

source : http://www.des-gens.net/Lettre-a-toutes-celles-et-tous

date : 02/2014



Abonnez-vous à notre newsletter