Lettre ouverte à François Hollande : LA FRANCE DOIT AGIR POUR SAUVER ALEP

Article  •  Publié sur Souria Houria le 3 août 2016

SauverAlep
Paris 29 juillet 2016

 

Monsieur le président de république,

Depuis le début de votre mandat, vous affirmez votre soutien à un avenir libre et démocratique pour le peuple syrien.

Depuis plusieurs semaines, le régime de Bachar Al Assad, fort de l’appui des mercenaires iraniens et des miliciens du Hezbollah soutenu par l’aviation russe, bombarde hôpitaux et civils et assiège les quelque 300 000 habitants de la zone libérée d’Alep qui s’est dotée des instances librement élues d’une société civile affranchie de la dictature. La catastrophe humanitaire résultant de ces agressions reste largement occultée en France, y compris de la part des canaux officiels.

Comment les pays se disant « Amis de la Syrie » pourraient-ils laisser celui qui a gazé plus de 1400 personnes en août 2013 dans la Ghouta Est, torturé jusqu’à la mort des milliers de prisonniers dans les prisons de Damas (rapport César), terrorisé et tué la population civile par des largages de barils de poudre, reprendre Alep et réprimer sa population avec la férocité dont il est coutumier ?

Dans une ultime manœuvre, V. Poutine est en train d’aménager le coup de grâce à Alep en présentant un dispositif soi-disant « humanitaire » qui a tous les traits d’un piège tendu pour la reddition et la fuite des habitants, et qui les exposerait de surcroît à un carnage et à des arrestations ciblées par les forces du régime Al Assad.

À l’inverse, il faut tout faire pour mettre fin au drame que vit la population d’Alep en mettant fin au siège et aux crimes dont elle est victime, en imposant sous contrôle international une libre circulation des secours humanitaires et des garanties assurant sa protection conformément au droit international.

Si au-delà des déclarations d’intention aucune pression significative n’etait exercée sur V. Poutine dans les heures qui viennent, les pays se disant « Amis de la Syrie » seraient de fait complices à Alep de crimes de guerre et de crimes contre l’Humanité.

Monsieur le Président, les crimes de masse que constituent les bombardements contre les populations civiles de Syrie et d’Irak, ainsi que l’inhumain siège qui affame délibérément, désespère et tue femmes, hommes et enfants en Syrie, sans notable parade à l’initiative de la France et des pays se disant « Amis de la Syrie », consacrent le naufrage de la communauté internationale auquel nous assistons depuis plus de 5 ans.

Ces crimes sont aussi les germes d’une barbarie qui aujourd’hui et demain rebondira et n’épargnera aucun pays. L’actualité récente en France en est tragiquement l’illustration.

En s’appuyant sur votre proposition d’un cessez-le-feu humanitaire, la France doit intervenir d’urgence, avec les pays qui s’y reconnaissent, pour que soit épargné aux habitants d’Alep le dessein du régime Al Assad : un exil ou une mort lente pour les uns, un massacre pour les autres, et pour qu’ils bénéficient de la protection internationale qu’ils sont en droit d’attendre.

Nous vous prions de croire, Monsieur le Président de la République, à l’expression de notre haute considération.

Pour signer l’appel « LA FRANCE DOIT AGIR POUR SAUVER ALEP »

 

Premiers signataires :

Nadia Leila Aissaoui (sociologue) ; Hala Alabdalla (réalisatrice syrienne) ; Zaid Alkintar (militant des droits humains) ; Gérard Aschiéri (syndicaliste) ; Bassma Kodmani (Directrice de l’association  Arab Reform Initiative) ; Bernard Dréano (militant altermondialiste) ; Éric Favey (Vice-président délégué de la Ligue de l’Enseignement) ; Mgr Jacques Gaillot (Évêque émérite de Partenia) ; Quentin Guillemain (Président de Cosmopolitan Project Foundation) ; Albert Herszkowicz (médecin, animateur de Memorial98) ; Michel Kilo (écrivain et opposant syrien) ; Gérard Lauton (université Paris-Est Créteil) ; Arnaud Le Ny (universitaire) ; Ziad Majed (professeur d’université) ; Farouk Mardam Bey (Éditeur, écrivain et Président de Souria Houria) ; Michel Morzière (Président d’honneur de Revivre) ; Professeur Raphaël Pitti (Médecin humanitaire) ; Béatrice Soulé (Une vague blanche pour la Syrie) ; Olivier Steiner (écrivain) ; Dominique Vidal-Sephiha (journaliste et historien).

Associations et organisations :

Appel d’Avignon à la solidarité avec le peuple syrien, Appel Solidarité Syrie, Centre d’études et d’initiatives de Solidarité internationale (CEDETIM-IPAM) ; Collectif du 15 Mars ; Collectif pour une Syrie libre et démocratique (PSLD) ; Déclaration de Damas ; Ensemble (Front de gauche) ; Memorial98 ; Parti Démocratique du Peuple Syrien ; Souria Houria (Syrie Liberté) ; Union Syndicale Solidaires, …



Inscrivez-vous à notre newsletter