L’histoire d’Hasnaa : réfugiée syrienne et cuisinière en France

Article  •  Publié sur Souria Houria le 5 juin 2017

Brut a rencontré Hasnaa,réfugiée syrienne, arrivée en France il y a 3 ans. Aujourd’hui, elle partage ses connaissances culinaires chez un traiteur solidaire : les « Cuistots Migrateurs ».

Lorsqu’elle rencontre l’équipe de Brut dans la cuisine qu’elle partage avec ses collègues, Hasnaa est souriante. Il y a trois ans, elle a quitté la Syrie avec son mari et ses trois enfants.

Elle a tout abandonné là-bas : « tout à coup, tu te trouves dans une situation où c’est la guerre, il faut partir. Tu es parti avec les enfants et tu as laissé tout derrière toi et tu ne sais pas même où tu vas, même où tu vas dormir« , raconte-t-elle tout en s’affairant sur son plan de travail.

Aujourd’hui, elle concocte des plats tout droits venus de Syrie chez un traiteur solidaire à Paris : les « Cuistots Migrateurs ».

Hasnaa raconte qu’elle partage la cuisine syrienne avec les Français, « surtout pour que les Français changent leurs regards sur les réfugiés« , déclare-t-elle, dans un français chantant.

Pour elle, ces derniers ont tendance à avoir un regard tronqué sur les réfugiés, pensant qu’ils restent chez eux à ne rien faire et profitants des aides de l’état. « Moi, je n’aime pas ça« , affirme Hasnaa, tout en soulignant que depuis qu’elle est arrivée, elle a dorénavant un salaire. Grâce à cet argent, elle peut dorénavant mieux envisager l’avenir : « je peux encore améliorer ma vie, je peux changer ma vie« .

Les « Cuistots Migrateurs », un tremplin

Depuis qu’elle est en cuisine, Hasnaa s’entraîne à pratiquer le français. Cependant, cette mère de famille compte bien retourner un jour chez elle, à Damas.

Comme elle l’explique, chez les « Cuistots Migrateurs », ils sont plusieurs à avoir une histoire similaire : « on est un peu de différents pays, de différents pays où il y a les guerres. Mais ça va, on est comme une famille ici« .

Autour d’Hasnaa, ils sont donc plusieurs à proposer une cuisine du monde variée avec des plats syriens, tchétchènes, iraniens. Ces derniers sont tous réfugiés.

Les « Cuistots Migrateurs » leur proposent un tremplin pour s’insérer en France et pour exercer leur talent. Cette idée a été lancée par deux Français en 2016 : Louis Jacquot et Sébastien Prunier.

1:521:52



Inscrivez-vous à notre newsletter