Nombreuses manifestations de soutien au Conseil national syrien – LEMONDE FR avec AFP

Article  •  Publié sur Souria Houria le 4 octobre 2011

De nombreux militants ont annoncé l’organisation de marches de soutien en Syrie pour appuyer le Conseil national syrien (CNS), qui réunit pour la première fois tous les courants de l’opposition syrienne et dont la formation a été annoncée dimanche à Istanbul.

Selon l’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH), plusieurs manifestations ont eu lieu dans le quartier de Qadam, à Damas, en dépit du déploiement massif des forces de sécurité, ainsi qu’à Hama, Homs, Idlib, Deraa, Deir-Ezzor et dans la province de Damas.

Des vidéos postées sur la page facebook « Syrian Revolution 2011 », moteur du mouvement de contestation contre le régime du président Bachar Al-Assad, ont montré des manifestants à Zabadani, à 50 km au nord de Damas, qui affirmaient leur appui au CNS « notre représentant unique et légitime ».

« Nous appuyons le Conseil national syrien, le représentant légitime et unique de la Révolution syrienne », pouvait-on lire sur une pancarte portée par des manifestants à Inkhel, dans la province de Deraa (Sud).

Dimanche, l’opposition avait annoncé à Istanbul la formation du CNS. L’opposant Burhan Ghalioune a expliqué que le Conseil « œuvre pour mobiliser toutes les catégories du peuple syrien et apporter le soutien nécessaire à la marche de la révolution et à la réalisation des espoirs et attentes de notre peuple pour le renversement du régime et de ses symboles, y compris la tête de ce régime ».

LES FRÈRES MUSULMANS PRÔNENT UN ÉTAT DÉMOCRATIQUE

L’ancien chef des Frères musulmans de Syrie, Ali Sadreddine Al-Bayanouni, a assuré dimanche soir que la confrérie aspirait à l’instauration d’un Etat démocratique et non pas islamique en Syrie en cas de chute du régime du président Bachar Al-Assad.

Lors d’une conférence organisée par le centre Brookings de Doha, M. Bayanouni a affirmé que le CNS représentait « 80 % de l’opposition syrienne », et qu’il était « ouvert à ceux qui voudraient s’y joindre ».

Il a affirmé que les Frères musulmans, qui font partie de cette instance « ne veulent pas imposer leurs vues à l’opposition ni au peuple syrien ». « Les Frères musulmans sont pour l’édification d’un Etat civil démocratique et moderne » en Syrie en cas de chute du régime, a-t-il encore dit.

Le Conseil national syrien réunit toutes les tendances politiques, regroupant notamment les comités locaux de coordination qui chapeautent les manifestations sur le terrain, les libéraux, la confrérie des Frères musulmans, interdite de longue date en Syrie, ainsi que des partis kurdes et assyriens.
M. Bayanouni a appelé l’administration américaine à appuyer le soulèvement populaire en Syrie, estimant qu’elle devait « réaliser enfin que son intérêt est d’appuyer le peuple et non ce régime, qui est fini ».

Source : http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2011/10/03/les-freres-musulmans-pronent-l-instauration-d-un-etat-democratique-en-syrie_1581270_3218.html#ens_id=1481132
Date : 3/10/2011



Inscrivez-vous à notre newsletter