Pétition Les représentants de toutes les doctrines de l’Église en Syrie ne représentent pas la communauté chrétienne

Article  •  Publié sur Souria Houria le 23 février 2014

(Tout au long  de son règne, la clique des ASSAD a transformé les églises et le clergé en institutions travaillant sous les ordres des services de sécurité; ce qui leur a fait perdre leur rôle humanitaire et spirituel.)

PETITION

 

Les représentants de toutes les doctrines de l’Église en Syrie ne représentent pas la communauté chrétienne.

Au nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit, Nous, signataires de cette pétition, les chrétiens syriens, fils de la terre, de l’histoire et de la civilisation syriennes, voudrions par la présente pétition, affirmer, aux Syriens et au monde, un ensemble de nos croyances, nos engagements et nos choix définitifs. Tout d’abord, nous appartenons à une patrie irremplaçable pour nous, c’est la Syrie, mère de l’alphabet, la terre que le ciel est venu rencontrer et se confondre avec elle.

D’autre part, parce que nous sommes chrétiens. Dès que nos âmes furent conscientes, nous avons appris l’amour du Christ et cru en lui. Nous avons appris et cru que les ennemis de la liberté et de la dignité étaient nécessairement les ennemis de Jésus et de l’humanité également. C’est donc le christianisme qui était notre boussole pour soutenir la révolution, s’engager pour sa cause, ses paris et ses objectifs de liberté et dignité.

Tout le monde sait que le régime de Havez al-Assad en Syrie, n’a pas fait de distinction entre ceux qui s’opposaient à sa tyrannie et sa répression; il les a tous écrasés; bafoué leur humanité et leurs droits d’une façon répugnante.

L’appartenance religieuse, confessionnelle ou ethnique, n’a jamais intercédé en faveur d’un opposant syrien. Le régime n’a fait distinction qu’entre opposant et non opposant à ses méthodes.

Et voici que Bachar al-Assad accomplit ce qu’avait commencé son père. Il pousse à l’exil et tue des centaines de milliers d’individus de toutes les communautés et de toutes les composantes du peuple syrien; des jeunes; des femmes; des enfants et des personnes âgées. Et tout cela pour un seul objectif: rester au pouvoir aux dépens de la patrie et contre la volonté du peuple pour la liberté et la démocratie. Bombarder les quartiers civils avec des  missiles, des barils d’explosifs et des armes chimiques; utiliser les armes de siège et de famine ne sont que des preuves accablantes de politiques répressives que rejettent les valeurs célestes, chrétiennes, les lois terrestres et les droits de l’homme.

Nous, des personnes appartenant à l’Église chrétienne, celle de l’Orient et celle de l’Occident, vivant en Syrie et à l’étranger; des intellectuels; des personnes  instruites et de tous les niveaux scolaire, professionnelle et sociale, crions à haute voix pour dire que nous avons subi l’injustice comme l’a subie le reste de catégories du peuple syrien et que les allégations du régime qui prétend nous protéger ne sont que fourvoiement, pure calomnie cynique, démentis par les actes démographiques et les faits sociologiques en Syrie.

Nous avons émigré et quitté notre terre de façon exponentielle durant l’époque de ASSAD père par rapport aux précédentes périodes. C’est le régime de la famille ASSAD qui a aidé, cherché à exiler systématiquement des dizaines de milliers de familles chrétiennes. Nos compatriotes musulmans savent très bien l’histoire de notre longue coexistence pacifique avec eux et avec tous ceux qui vivent dans notre patrie, la Syrie, des autres composantes ethniques et religieuses.

Tout au long  de son règne, la clique des ASSAD a transformé les églises et le clergé en institutions travaillant sous les ordres des services de sécurité; ce qui leur a fait perdre leur rôle humanitaire et spirituel. Il n’est donc pas étonnant de voir tel évêque ou tel patriarche se vanter de sa honteuse attitude, soutenant un criminel comme Bachar al-Assad. Pour cette raison, notre revendication de nous libérer de ce régime doit être précédée nécessairement par démasquer la fausseté de personnes qui se déguisent avec des vêtements d’hommes de religion et d’église. Ils ne sont que des hommes de renseignements et de sécurité qui ont choisi la partie hostile au Christ, aux chrétiens et à tous les fils du peuple syrien. Par conséquent, nous déclarons que « l’église » de ceux-là est une branche de renseignements corrompue. Elle ne peut répandre la lumière du Christ ni les enseignements de Jésus; ne peut représenter l’Eglise d’Orient ni la communauté chrétienne.

Nous, au nom du Christ le vrai qui nous a rachetés; nous humains, appelons tout chrétien honorable à la renier, à se révolter contre toute injustice et tyrannie en demandant des comptes à tous ceux qui ont  mal fait leur travail humanitaire, se sont cachés derrière une fonction spirituelle et qui en sont si loin. Nous appelons à travailler avec nous sur la restructuration d’une Église indépendante qui affirme les enseignements de Jésus-Christ, à continuer de soutenir la révolution de la liberté et de la dignité. Mais en rétablissant l’éclat de l’église, la libérant du mensonge et des hommes qui l’ont accaparée et profanée. Nous affirmons, en même temps, que notre démarche pour représenter les valeurs de liberté et consacrer la tolérance et les valeurs de la coexistence que confirme l’essence de la Syrie chrétienne, nous oblige à tenir compte de tous les groupes extrémistes qui veulent monopoliser l’Islam, tuer les hommes et terroriser la population en son nom. Ils sont loin de la religion des musulmans et n’ont rien à voir avec elle. Tout groupe militaire ou politique qui ne veut pas que la Syrie soit un Etat civil où la religion est à Dieu, la patrie est pour tous, est hors la Révolution, il est son ennemi. Quels que soient les objectifs intermédiaires déclarés de certains de ces groupes, leurs objectifs à plus long terme ne conduiront qu’à reproduire la tyrannie dans des institutions non moins odieuses que le terrorisme des ASSAD. Ce terrorisme que nous payons actuellement le prix pour le déraciner de la Syrie.

Enfin, nous soulignons que cette approche que nous avons présentée n’est pas nouvelle pour nous, chrétiens de la Syrie. En fait, elle n’est que la reprise du parcours chrétien national dont le rôle fut le plus constitutif de l’indépendance du pays et de la construction de son histoire moderne avant la tyrannie.

Nous sommes les descendants du Syrien chrétien Faris El – Khoury en qui les Syriens avaient confiance et lui avaient confié le ministère de legs pieux. Il est notre idéal de patriotisme, notre exemple d’attachement à notre identité syrienne. Cette identité qu’il voulait et comprenait très bien comme le modèle du pluralisme et une barrière contre la discrimination entre les citoyens.

Nous continuerons à avancer sur la voie de ce patriote Syrien, Faris Al- Khoury, jusque la réalisation des objectifs de notre Révolution.

 

Vive la Syrie d’un seul peuple! Vive le peuple syrien! Gloire et paix aux âmes de nos martyrs! La victoire est proche par la volonté du Seigneur.

 

Comité préparatoire :

Dr. Karim Jalloul, Dr. Marwan Khoury , Samir Mattar

 

Les signataires jusqu’à l’heure de la publication :

1 – Bassam El Khoury

2 – Jacqueline Khaz’al

3 – Hanna Ward

4 – Georgette Alam

5 – Haytham Khoury

6 – Abboud Malki

7 – Daniel Hajji

8 – Simon Mikhael

9 – Faris EL –Helou

10 – Lena GHraibé

11 – Bassam Maalouf

12 – André Abdullah

13 – Marie Homsi

14 – Adnan Bichara

15 – Jack Hanna

16 – Sargon Khoury

17 – Elias Khoury

18 – George Fraieh

19 – Yola Hanna

20 – George Kass’a

21 – Simon Abdel Nour

22 – Nadia Carlos

23 – Père Spiridon Tannous

24 – Judy Bolos

25 – Raymond Ma’joun

26 – Joseph Daher

27 – Milad Korkis

28 – Nour Sa’ad

29- Abdul Aziz AL-Hajjo

30 – Marwan Obaid

31 – Manal Bitar

32 Rami Machhour

33 – Rami Hanna

 

D’après le site: http://www.all4syria.info/Archive/131983

Traduction: Idrisse ACHAMI



Inscrivez-vous à notre newsletter