Peut-on discuter avec Daech ? – émission sur France Culture

Article  •  Publié sur Souria Houria le 6 août 2015

« Nous allons affaiblir et, in fine, détruire l’Etat islamique ». Déclaration de Barack Obama, le 5 septembre dernier lors du sommet de l’OTAN à Newport. Déclaration sans grande prise de risques. Une sorte de quasi-vérité à long terme. Mais qui sonnerait presque, pour le moment, comme une erreur d’appréciation de la part du président américain.

Des forces de sécurité iraquiennes portant le drapeau de l’organisation Etat Islamique en juillet 2015 © REUTERS

 

 

Car pour le moment, impossible de comptabiliser les effectifs de Daech, dont les chiffres oscillent entre 11 000 et 20 000 selon les sources, mais une chose est sûre, l’armée de cette organisation terroriste ne cesse de grandir, et de s’étendre sur nombre de terrains.

En face d’eux, une coalition internationale sur pied depuis bientôt un an et qui regroupe presque une vingtaine de pays. Pays qui, eux mêmes parfois peinent à s’entendre entre eux. On le voit encore aujourd’hui, avec cette décision de la Grande Bretagne qui compte prolonger ses frappes contre l’Etat islamique, en Irak, jusqu’en 2017, alors même que le premier ministre irakien Haïdar al Abadi appelait, il y a à peine deux mois à un changement de stratégie, et entre autre à un arrêt des bombardements systématiques qui jusqu’alors n’ont pas été efficace pour combattre l’ennemi Daech.

Car en effet, peut-on imaginer ne serait-ce qu’affaiblir, sans même parler de détruire, cette organisation terroriste, en se cantonnant sur le seul terrain militaire? Quels autres stratégies les différents Etats peuvent-ils bien mettre en oeuvre, et sur quels autres terrains?

Peut-on discuter avec Daech?

Anne Giudicelli et Karim Pakzad  © RADIO FRANCE

 

Analyse sur la manière de contrer Daech sur le terrain de la guerre d’information, par Alice Lacoye-Mateus, devenue avocate en 2012, qui a participé au rapport d’alerte « La France peut-elle vaincre Daech sur le terrain de la guerre de l’information? » publié en mai 2015 par l’Ecole de Guerre Economique.

Invité(s) :
Anne Giudicelli, spécialiste du spécialiste du monde arabe et musulman, fondatrice de Terr(o)risc, agence de conseil sur les risques politico-sécuritaires.
Karim Pakzad, chercheur à l’IRIS, spécialiste de l’Irak et du Pakistan
Nicolas Hénin, journaliste, grand reporter, correspondant de guerre

source : http://www.franceculture.fr/emission-du-grain-a-moudre-d-ete-peut-on-discuter-avec-daech-2015-08-04

date : 04/08/2015

 



Inscrivez-vous à notre newsletter