Pourriez-vous continuer à vous taire s’il-vous-plaît ? Le « Tueur en Syrie » vous remercie – Sarah Proust

Article  •  Publié sur Souria Houria le 15 février 2012

« Tueur en Syrie » était le titre de la Une de Libé le 27 avril dernier. Et depuis ? Rien.

Il y a quelques années dans le métro je fus marquée par un slogan en haut d’une affiche blanche et vide. Il était écrit : « Voici ce que vous direz à vos enfants lorsqu’ils vous demanderont ce que vous avez fait contre la guerre dans les Balkans ». Puis rien, le vide d’une affiche. Le blanc du silence. Quelle association avait lancé cette campagne ? Je n’en ai gardé aucun souvenir. Le propos primait sur le support. Pas une pub, un message.

Or, depuis des mois je pense à cette phrase. Face à notre impuissance, nous répondons souvent : « A quoi bon ? ». « Une manifestation ne sert à rien sauf à nous donner bonne conscience ». « Un don à une ONG arrivera-t-il à bon port ? ». « On ne va quand même pas aller là-bas pour se battre ? ». Mais à ne rien faire, on accepte. Rien ne nous lie aux Syriens. Rien sauf un refus viscéral de voir chaque jour une nouvelle vague de répressions faire les (sous)-titres des journaux. Rien sauf une évidence peut-être.

Alors, on fait quoi ?

Je navigue sur tous les sites d’associations françaises et internationales (Amnesty InternationalFIDHMSFMDMLDH) et rien ou presque sur la situation syrienne, mises à part l’indignation et l’information.

J’ai trouvé un appel à manifester lancé par l’association Souria Houria (relayé par la FIDH) qui est un groupe de soutien à la révolte du peuple syrien.

Je comprends de mes navigations que tout reste à faire.

Alors, on fait quoi ?

source: http://www.sarahproust.fr/pourriez-vous-continuer-a-vous-taire-sil-vous-plait-le-tueur-en-syrie-vous-remercie-103.html



Inscrivez-vous à notre newsletter