Père Paolo: une si grande absence

Communiqué Souria Houria  •  Publié sur Souria Houria le 29 juillet 2015
Père Paolo D’all’Oglio L1150317Le 27 juillet 2013, le père Paolo Dall’Oglio se rend au siège de l’Etat Islamique à Raqqa pour rencontrer son chef « l’émir » Abou Bakr al-Baghdadi. 

Trois mois auparavant, l’organisation djihadiste a pris la ville chassant l’Armée Syrienne Libre qui la tenait jusque là. Paolo veut tenter une médiation entre les deux groupes. Il n’est pas réapparu depuis et nous n’avons aucune nouvelle. On ignore tout de son sort.

Une si grande absence. Car le père Paolo nous manque tragiquement. Il manque à la coexistence entre les communautés, coexistence qui était le sens de sa présence depuis trente ans en Syrie et qu’il mettait en oeuvre dans le monastère qu’il dirigeait à Mar Moussa, au nord de Damas. Coexistence mise en péril aujourd’hui par la guerre et la barbarie. Il manque à la compréhension de ce conflit, lui qui bousculait régulièrement son auditoire pour lui demander d’ouvrir les yeux. Car la vérité était son credo. Pour son franc parler, Paolo a été en rupture avec la hiérarchie religieuse chrétienne en Syrie qu’il accusait d’être à la botte du régime. Ses prises de position en faveur de la révolution lui ont valu d’être expulsé du pays en 2012. Il manque enfin par sa vision malgré tout optimiste, celle de l’espoir et du pluralisme religieux. Aujourd’hui, il nous dirait, c’est sûr: n’écoutez pas les sirènes défaitistes qui vous prédisent une partition de la Syrie car la coexistence en Syrie est ancienne. Il dirait aussi: vous devez tendre la main à l’autre au delà de ses croyances car les différences sont la richesse du pays. Il nous ferait entrevoir les possibles là où nous ne voyons que les difficultés. 

Voilà deux ans que Paolo D’all Oglio a disparu, Italien de nationalité et tellement syrien. L’espoir est ténu qu’il soit encore vivant. Quoiqu’il en soit, nous ne pouvons imaginer que le travail de rapprochement qu’il a fait pendant trente ans dans cet incroyable monastère au milieu du désert n’ait pas semé de graines qui pousseront un jour.

Nous avons aussi des pensées pour tous les autres religieux portés disparus ou tués en Syrie, ainsi que pour tous les Syriens kidnappés dont on est sans nouvelles et tous les détenus politiques. 


Une messe à l’intention des Pères Paolo Dall’Oglio Et Jacques Mourad et la communauté de Mar moussa et à leurs familles et tous les détenus en Syrie et leurs familles 

Sera célébrer Le mercredi 29 juillet 2015 le second anniversaire de l’enlèvement de Père Paolo Dall’Oglio à Raqqa
à l’Eglise de Saint Ignace 33 rue de Sèvres 75006 Paris à 18h30

voir l’événement sur Facebook: https://www.facebook.com/events/1600136673564420/

Mercredi 29 juillet 2015
Souria Houria



Abonnez-vous à notre newsletter