Syrie : l’Unicef s’inquiète du sort des enfants

Article  •  Publié sur Souria Houria le 13 mars 2013

L’organisme a lancé mardi un véritable signal d’alarme. Plus de deux millions d’enfants syriens sont en passe de devenir « une génération perdue ».

Photo d'illustration.

L’Unicef a averti mardi que, faute de soutien financier de la communauté internationale pour leur venir en aide, plus de deux millions d’enfants syriens sont en passe de devenir une « génération perdue ». Si la situation ne s’améliore pas, a averti l’Unicef dans un rapport publié à Genève à l’occasion du 2e anniversaire du début des violences en Syrie, l’organisation sera obligée d’interrompre d’ici fin mars des « opérations visant à sauver des vies en Syrie ». L’Unicef serait en effet « incapable de répondre aux besoins de base des enfants tels que l’accès sanitaire, les campagnes de vaccinations contre la polio et la rougeole, les interventions sur les nouveau-nés et l’aide médicale d’urgence ».

À ce jour, seuls 20 % de l’appel de fonds de 195 millions de dollars, lancé par l’Unicef, sont financés par la communauté internationale. Cet appel de fonds est destiné à couvrir jusqu’à fin juin les besoins humanitaires des femmes et des enfants affectés par la crise en Syrie, en Jordanie, au Liban, en Turquie, en Irak et en Égypte. En Syrie, plus de deux millions d’enfants sont touchés par la crise. Une école sur cinq a été détruite. Pour Anthony Lake, directeur exécutif de l’Unicef, « le risque de voir se perdre une génération augmente chaque jour de détérioration de la situation ».

« Des enfants confrontés à de terribles dangers »

« Des millions d’enfants en Syrie et dans la région voient disparaître leur passé et leur futur », engloutis « dans les décombres et les destructions causées par ce conflit qui se prolonge », a-t-il ajouté. « Les enfants sont confrontés à des terribles dangers, ils sont tués, mutilés et rendus orphelins par ce conflit », a poursuivi le responsable. « D’innombrables enfants souffrent du choc psychologique d’avoir vu des membres de leurs familles se faire tuer, d’avoir été séparés de leurs parents et d’être terrifiés par la menace constante de bombardement. »

Dans son rapport, l’Unicef estime que plus de deux millions d’enfants sont directement touchés par la crise en Syrie. Il faut ajouter à ce chiffre les enfants syriens réfugiés à l’étranger. Selon l’Unicef, la moitié de tous les réfugiés syriens à l’étranger, qui a dépassé le seuil du million, sont des enfants. Plus de 70 000 personnes ont été tuées en Syrie depuis le début des violences, il y a 2 ans. Le nombre d’enfants tués n’a pas été publié. Le 23 janvier dernier, un couple et ses trois enfants de 7, 9 et 11 ans ont été tués par un tir de missile sur le village d’Abou Taltal, dans la province d’Alep, dans le nord de la Syrie, selon l’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH). Une vidéo mise en ligne par des militants montre les corps ensanglantés de trois enfants – un garçon et deux fillettes – allongés sur des lits d’hôpitaux.

source: http://www.lepoint.fr/monde/syrie-l-unicef-s-inquiete-du-sort-des-enfants-12-03-2013-1638956_24.php



Inscrivez-vous à notre newsletter