Solidarité avec Charlie Hebdo – par Ziad Majed

Article  •  Publié sur Souria Houria le 15 janvier 2015

Depuis mercredi 7 janvier 2015, JE SUIS CHARLIE, et je le resterai jusqu’à ce que les assassins barbares et leurs commanditaires et complices soient arrêtés et jugés.

Par contre, avant mercredi, et surtout au cours des dernières années, JE N’ETAIS PAS CHARLIE, je trouvais l’humour du magazine souvent vulgaire, la culture politique et sociale qu’il véhiculait assez médiocre. Le fait que sa direction ait licencié une de ses figures emblématiques, Siné, pour «antisémitisme» l’a rendu peu crédible à mes yeux quant à son approche des questions religieuses.

Aujourd’hui, JE SUIS donc CHARLIE, non seulement pour dénoncer le crime et exprimer ma solidarité avec les journalistes du magazine et leurs familles, mais aussi pour dire que toute censure, qu’elle soit POLITIQUE ou RELIGIEUSE, est rejetée, et pour refuser que les gens de plume soient menacés en France comme ils le sont depuis des décennies dans ma région d’origine.

Là-bas, ce ne sont pas uniquement les «islamistes extrémistes» qui assassinent les journalistes et les intellectuels, ce sont aussi et surtout les régimes despotiques (se proclamant «laïcs» et «modernes») qui le font, impunément, et je trouve sidérant que certains hommes politiques français appellent à coopérer de nouveau avec eux sous couvert de luttes anti-terroristes…

source : http://vendredis-arabes.blogspot.fr/

date : 09/01/2015



Abonnez-vous à notre newsletter