Solidarité avec le peuple syrien

Article  •  Publié sur Souria Houria le 12 décembre 2012

L’association syrienne Souria Houria, proche du Conseil national syrien (CNS), avec le soutien de Jack Ralite, ancien ministre et ancien sénateur communiste, et de personnalités du monde de l’art et du spectacle, signataires de l’Appel d’Avignon en juillet 2012, veut « sensibiliser les opinions publiques en démontant la propagande de Damas, qui agite le chiffon vert du péril salafiste tout en fomentant des conflits inter-confessionnels ». Avec ce soutien et en partenariat avec le quotidien Libération, Souria Houria organisera, un « forum de solidarité avec la résistance syrienne au Centquatre » le 19 novembre à Paris, puis le 11 décembre un « train pour la liberté en Syrie » de Paris à Strasbourg où une délégation devrait être reçue par tous les groupes du Parlement européen.

« Nous avons besoin du soutien de la presse », explique Emmanuel Wallon, universitaire et signataire de l’Appel d’Avignon, qui demandait le vote d’une résolution, « adoptée sous le chapitre VII de la charte de l’ONU, étendant et durcissant les sanctions économiques ». Une telle résolution ouvrirait la voie légale à une intervention militaire de la « communauté internationale ». Souria Houria se défend pourtant d’en appeler à la guerre, et tente de prendre ses distances avec les appels bruyants du philosophe Bernard-Henri Lévy, qui exige des bombardements de l’Otan. Selon l’association, il faudrait que l’UE et la Ligue arabe, en attendant qu’un consensus soit trouvé à l’ONU, arment les « rebelles » pour faire face aux raids aériens de l’armée syrienne. « La Syrie ne basculera pas dans le fondamentalisme en cas de chute du régime », tentait de rassurer le président de Souria Houria le 9 novembre, à l’occasion d’un déjeuner de presse organisé au Sénat.

source : http://www.humanite.fr/monde/solidarite-avec-le-peuple-syrien-508364

date : 11/12/2012



Inscrivez-vous à notre newsletter