SOS ! La Syrie meurt ! Ponts aériens humanitaires internationaux pour la Syrie !

Article  •  Publié sur Souria Houria le 6 mai 2014

Reaction_20140506

Adressée à : Conseil de Sécurité des nations Unies 
Cette pétition sera remise à:
Conseil de Sécurité des nations Unies

A ce jour 50 759 personnes ont signé pourquoi pas vous ?

Signez vette pétition

Depuis le printemps 2011, la Syrie est prise dans une guerre autodestructrice. On déplore depuis au moins 150 000 victimes civiles. Une grande partie du pays et des villes est détruite. Les champs ne peuvent plus être cultivés; l’économie est rejetée quatre décennies en arrière. Huit millions de réfugiés intérieurs campent dans des champs de ruine ou des tentes sans aucun espoir de voir la fin de cet effroi. Les enfants ne peuvent pas aller à l’école. Dans les pays voisins du Liban, de Jordanie, de Turquie et d’Irak des millions de personnes ont échoué dans des hébergements d’urgence précaires créés à la hâte. Peu de gens ont réussi à atteindre l’Europe par l’intermédiaire des réseaux de passeurs.

Le Liban est en danger d’effondrement; sans aide extérieure, l’asphyxie le menace physiquement en tant qu’Etat. A la frontière turco-syrienne, plusieurs milliers de personnes croupissent dans 38 camps de réfugiés inorganisés, dans la peur constante des raids aériens et d’une soldatesque inhumaine, tourmentés par l’angoisse et la faim. La Jordanie croule sous les villes de réfugiés installées à la hâte dans le désert.

Nous exhortons l’UE et les pays de la CEI, nous en appelons aux pays du Conseil de sécurité des Nations Unies pour qu’ils mettent immédiatement en place des ponts aériens internationaux pour transporter vers la frontière turco-syrienne, le Liban et la Jordanie des moyens de secours (tentes, matériaux de construction, médicaments et vivres) afin d’endiguer la détresse. Il en va ici de survie par la solidarité humaine.

Nous exigeons immédiatement des ponts aériens internationaux pour sauver le peuple de Syrie!

Premiers signataires :
Peter Scholl-Latour, Präsident der Deutsch-Arabischen Gesellschaft (DAG)
Rupert Neudeck, Grünhelme e.V.; Daniel Barenboim, Dirigent und Pianist; Alfred Grosser, Politikwissenschaftler; Ulrich Kienzle, DAGVizepräsident;
Gerhard Fulda, Botschafter a.D., DAG-Vizepräsident; Bassam Helou, DAGVizepräsident;
Ibrahim El-Zayat, DAG-Vizepräsident; Sinan Carikci, DAG-Vizepräsident; Alexandra
Thein, MdEP; Wolfgang Kubicki, MdL FDP-Fraktionsvorsitzender; Peter Gauweiler, stellvertr. CSUVorsitzender;
Hans-Christof Graf Sponeck, DAG-Beirat; Günter Schenk; Aiman Mazyek, Zentralrat
der Muslime in Deutschland; Mohamad Ashmawey, CEO Islamic Relief worldwide; Michael Lüders,
Nahostexperte; Barbara Brustlein, Chefred.Missio;Wolfgang Hiller; Jörg Schäffer, Herausgeber zenith
Zeitschrift für den Orient; Ekrem Senol, Chefredakteur MiGAZIN; Dagmar Quentin, Chairwoman
NIJMAH* e.V.; Dieter Oberndörfer, Vorsitzender Arnold Bergstrasser Institut; eIris Anna Kötter,
Journalistin, internationale PR-Beraterin; Martin Breidert; Gisela Steffens; , Samira Sammer; Harald
Moritz Bock, DAG-GenSekr.



Inscrivez-vous à notre newsletter