Soyons aux côtés du peuple syrien

Article  •  Publié sur Souria Houria le 15 novembre 2011

Soyons aux côtés du peuple syrien

 Depuis plus de huit mois, le régime de Bachar Al-Assad n’a de cesse de réprimer avec sauvagerie le peuple syrien qui demande pacifiquement à reconquérir ses droits, en vue d’établir un Etat pluraliste et démocratique, pour vivre enfin dans la liberté et la dignité.

Dans leur propre pays, des Syriens – hommes, femmes et même enfants – sont tués, torturés, emprisonnés sans recours. Des milliers d’autres sont contraints de fuir en hâte, abandonnant leur maison, leur village pour un refuge précaire à l’étranger.

Avec le Conseil national syrien (CNS), qui fédère la plupart des forces de l’opposition, ils réclament le secours de la communauté internationale. Mais cette dernière ergote et temporise, malgré les sanctions partielles adoptées par plusieurs États, dont ceux de l’Union européenne. Or le bilan s’alourdit de jour en jour.

C’est pourquoi, après l’appel d’Avignon en juillet, puis la soirée qui s’est tenue le 10 octobre à l’Odéon-Théâtre de l’Europe au cours de laquelle Alain Juppé, ministre des Affaires étrangères et européennes a clairement apporté le soutien de la France au peuple syrien représenté par le CNS, nous avons appelé  les citoyens, partout dans le monde, et tout particulièrement en Europe, à faire entendre leur voix les 3 et 4  novembre, dates de la réunion du G20 à Cannes, afin que les gouvernements mettent en œuvre toutes les mesures pacifiques permettant de faire cesser le massacre.

Avec l’appui des organisations et personnalités soussignées, nous leur demandons de manifester leur solidarité, à titre individuel ou collectif, sur la place publique, dans les hôtels de ville, les institutions et les entreprises, dans les écoles, collèges, lycées ou universités, dans les lieux de culte et les locaux associatifs, à travers les modes d’expression qu’ils jugeront appropriés.

Et parce que la Syrie est aussi une terre de culture, nous invitons l’ensemble des établissements à vocation artistique et culturelle (théâtres, bibliothèques, musées, conservatoires, centres d’art) à prendre l’initiative de débats, conférences, concerts, lectures, projections, spectacles, expositions… pour accompagner le peuple syrien dans sa détermination à chasser le tyran.

Ce cycle de manifestations s’est ouvert le vendredi 4 novembre au Théâtre du Soleil (Paris).

Appel de l’Association culturelle et artistique Syrie-Liberté (SouriaHouria),

avec les associations et organisations suivantes :

Syndeac (Syndicat des Entreprises Artistiques et Culturelles)

ATMF (Association des travailleurs maghrébins de France)

Mouvement de solidarité avec le peuple syrien (Syrian British Solidarity Campaign, Londres)

Déclaration de Damas pour le changement national et démocratique en Syrie (Paris)

Collectif Urgence solidarité Syrie (Paris)

Alliance démocratique laïque (Syrien Secular Democratic Alliance) (Londres)

Union libre des étudiants et des universitaires d’Allemagne (Berlin)

Syrian Revolution General Commission (Londres)

Le Comité belge  pour soutenir la révolution syrienne

Les Démocrates syriens, (Genève)

Le Peuple syrien connaît son chemin (Al Chab al Soury Arif Tariqahou) (Berlin)

Collectif Jasmin (Genève)

Avec le soutien des personnalités suivantes :

 

Marcel Bozonnet, comédien, ancien administrateur de la Comédie-Française

Hortense Archambault et Vincent Baudriller, directeurs du Festival d’Avignon

Bernard Faivre d’Arcier, ancien directeur du Festival d’Avignon

François Tanguy, metteur en scène, Théâtre du Radeau.

Ariane Mnouchkine, metteur en scène, directrice du Théâtre du Soleil

Olivier Py, directeur de l’Odéon – Théâtre de l’Europe

Jack Ralite, ancien ministre

Charles Fiterman, ancien ministre

Emmanuel Wallon, professeur à l’Université Paris Ouest Nanterre

José Miguel Puerta Vílchez, historien (Espagne)

Anne Mesliand, enseignante du supérieur, université de la méditerranée, syndicaliste, conseillère régionale PACA, groupe Front de Gauche

Stéphane Rigat, enseignant chercheur, Marseille

Philippe Rousseau, professeur émérite, Lille

Mathée Giacomo-Marcellesi, professeur émérite, Université Paris 3

Sophie Marret-Malval, professeur au département de psychanalyse de l’université Paris 8

Catherine Fabre-Renault, vice-présidente honoraire Sorbonne-Nouvelle, Paris 3

Michel Casevitz, professeur émérite

François Picard, professeur d’ethnomusicologie, université Paris-Sorbonne

Francis Blanchet, enseignant (Paris)

Laetitia Tso, enseignante, Paris

Alain Morau, enseignant

Vous pouvez apporter votre signature en ligne à l’adresse 

http://www.ipetitions.com/petition/syrian_revolution/



Inscrivez-vous à notre newsletter