10/05/2012 Paris: Syrie : génèse dynamique et enjeux du mouvement de révolte

Article  •  Publié sur Souria Houria le 4 mai 2012

Journées d’étude

Syrie : génèse dynamique et enjeux du mouvement de révolte

Amphithéâtre EHESS  –  105 Boulevard Raspail  –  75006 Paris
Après la Tunisie, l’Égypte et la Lybie, rares étaient ceux qui imaginaient que l’onde de choc des « Printemps arabes » parviendrait jusqu’à la Syrie. Pourtant, depuis le 15 mars 2011, le mouvement de révolte populaire vient bouleverser les catégories analytiques qui prévalaient jusqu’alors, notamment au regard des mécanismes de maintien de l’autoritarisme.

Dans ce cadre, comment appréhender les causes et les enjeux de cette révolte ? Faut-il y voir les conséquences de transformations plus anciennes des modes de régulation politique ? Qui sont les protestataires et de quelles façons expriment-ils leurs revendications ?

De quelles ressources disposent-ils pour mener à bien leur lutte dans un contexte de répression maximale ? Et enfin, comment expliquer la longévité du régime malgré l’ampleur croissante de la révolte ?  Les intervenants réunis autour de cette journée d’étude tenteront d’apporter des éléments de réponse à ces questions.

Entrée libre

8h 45 : Accueil des participants

9h : Allocution d’ouverture : Bernard Heyberger (directeur de l’IISMM)

9h15-10h15 : Session 1

Repérages : modes de régulation de l’autoritarisme et localisation du mouvement  de révolte

Président de séance :  Ziad Majed, politologue (American University of Paris)


Hamit Bozarslan
, historien , politologue (EHESS, CETOBAC) 

Configurations arabes : Syrie et Libye versus Tunisie et Egypte

Laura Ruiz de Elvira, doctorante,  science politique (EHESS) 

La Syrie de Bachar al-Assad: ingénieries politiques et redéfinition du pacte social

Leila Vignalgéographe (Université de Rennes 2)

Anatomie d’une révolution : les espaces de la révolte

10h15-10h45 : discussion
10h45-11h00 Pause

11h00-12h00 : Session 2

La révolution au prisme de la question confessionnelle

Président de séance : Bernard Heyberger, historien (EHESS/IISMM/CEIFR)
Stefan Winter, historien (Université du Québec à Montréal)

Pour une histoire séculière des alaouites.

Fabrice Ballanchegéographe, (Lyon 2/GREMMO)

Les minorités confessionnelles et la crise politique en Syrie

Thomas Pierret, politologue (Université d’Edinburgh)

La mouvance islamique sunnite face à la question confessionnelle.

12h00-12h30 discussion

14h00-15h00 : Session 3

Nouvellesformes de mobilisations et modalités d’organisation de la révolte

Président de séance : Rania Samara (Paris 3)

Ziad Majed, politologue (American University of Paris)

Les comités locaux de la révolution et la reconstruction du politique

Valentina Napolitano, doctorante en science politique (EHESS)

Les engagements palestiniens dans le sillage de la contestation révolutionnaire syrienne : subjectivités, mobilisations et attentes.

Cécile Boëx, politologue, post doctorante à l’EHESS (CEIFR/IISMM)

Usages de la vidéo par les manifestants et les activistes

15h00-15h30 : Discussion

15h30-16h30 : Session 4

Engagements artistiques et littéraires

Président de séance :  Franck Mermier, anthropologue (CNRS/ILAC)

Rania Samara
,  professeur de littérature (Université de Damas/Paris III)

La littérature et les arts à l’aune de la révolution

Samar Yazbek, écrivain

La littérature comme arme

Anne Marie Mc Manus, doctorante en littérature comparée (Université de Yale),

Réflexions sur la littérature carcérale en Syrie

16h30-17h00 discussion

Date

  • le jeudi 10 mai 2012

Source: http://actualites.ehess.fr/nouvelle5053.html



Inscrivez-vous à notre newsletter