Syrie : la fraternité faite enfant

Article  •  Publié sur Souria Houria le 18 avril 2014

C’est l’histoire d’un enfant pendant la guerre en Syrie. Un enfant qui a une friandise qu’il ne garde pas pour lui. C’est l’histoire de la fraternité faite enfant.

La scène se passe en Syrie. Un enfant tient dans ses mains ce qui semble être une friandise. Quatre autres enfant l’entourent. Eux n’ont pas de friandise. Ils goûteront tout de même. L’enfant à la friandise est généreux. Au loin, des tirs d’artillerie.

 

 

Cet enfant qui ne doit pas avoir dix ans applique à merveille cette parole prophétique, hadith fondateur de la fraternité et de la générosité, selon laquelle le croyant n’a pas atteint la plénitude de la foi – c’est-à-dire que sa foi est incomplète –, tant qu’il ne veut pour son frère ce qu’il veut pour lui-même.Redisons-le, ce hadith doit être pris aussi au sens large : en clair, ma foi est incomplète tant que je ne veux pas pour autrui, musulman, chrétien, juif, bouddhiste, athée, ce que je veux pour moi-même.

Chacun aura remarqué qu’il ne reste plus qu’un petit bout à cet enfant. Quelle leçon de générosité !

source : http://www.al-kanz.org/2014/04/13/enfant-genereux/

date : 13/04/2014



Abonnez-vous à notre newsletter