Les hommes d’affaires commençent à prendre leur distance avec Bashar el-Assad – Georges Malbrunot

Article  •  Publié sur Souria Houria le 2 août 2011

Par Georges Malbrunot le 1 août 2011 14h43 | 4 Commentaires

Alors que le régime durcit la répression des manifestants, la communauté des affaires à Damas commence à manifester des signes de défiance à l’égard de Bashar el-Assad.

Plusieurs indices semblent le montrer. « Le 3 juillet dernier, souligne un industriel syrien, les personnalités auquel le régime s’adresse habituellement ont refusé de devenir membre du conseil d’administration de la holding al-Sham, proche du pouvoir », ajoute ce connaisseur du clan, qui dirige la Syrie. « Ils ne veulent plus apparaître dans le giron du pouvoir », ajoute cet expert.

D’autre part, une dizaine de très riches hommes d’affaires syriens de la diaspora viennent également de prendre leur distance avec Bashar el-Assad, préférant au contraire aider financièrement l’opposition, qui cherche à s’organiser pour renverser le régime baassiste qui joue son va-tout pour survivre (voir Le Figaro de ce lundi 1er août). « Ce sont des hommes d’affaires d’envergure internationale », ajoute notre source.

Enfin, dans le Golfe, plusieurs Syriens expatriés cherchent à rassembler des experts autour de think-tanks qui devront réfléchir à la Syrie de demain.

L’appui de la bourgeoisie commerçante à Damas et Alep, les deux principales villes du pays à peu près épargnées par la contestation, est cruciale pour Bashar el-Assad. Depuis qu’il a accédé au pouvoir en 2000, à la place de son père Hafez, le raïs a su élargir le cercle des profiteurs du système au-delà de sa famille et de ses proches. Mais aujourd’hui, de plus en plus d’hommes d’affaires semblent convaincus que le chaos vient plus de l’incapacité du pouvoir à réformer, qu’aux demandes en faveur de plus de liberté exprimées par la rue.

PS: cette note est la dernière avant un repos estival de quelques semaines. Je vous retrouverai le 27 août, en souhaitant de bonnes vacances à ceux qui n’en ont pas déjà prises, et bon courage à ceux qui sont de nouveau au travail. Encore une fois merci pour votre fidélité.

Date : 1/8/2011
Source : http://blog.lefigaro.fr/malbrunot/2011/08/syrie-les-hommes-daffaires-com.html

 

 



Inscrivez-vous à notre newsletter