Syrie : Parler avec Bachar ? – C dans l’air

Article  •  Publié sur Souria Houria le 28 février 2015

Pour voir la vidéo : Clique ici

Article_20150327Quatre parlementaires français se sont rendus en Syrie où ils ont rencontré mercredi matin le président Bashar el-Assad. Une initiative à contre-courant de la ligne française qui a suscité de vives critiques au sein de la classe politique ainsi qu’ au plus haut sommet de l’Etat.  De Manille aux Philippines, où il effectue un voyage d’Etat, François Hollande a condamné cette « rencontre entre des parlementaires français qui n’ont été mandatés que par eux-mêmes avec un dictateur qui est à l’origine d’une des plus graves guerres civiles de ces dernières années ». « Il ne peut y avoir de dialogue avec un dictateur qui utilise des armes chimiques contre son peuple », a lancé le chef de l’Etat. Peu avant, ce voyage a également été condamné « avec la plus grande vigueur » par le Premier ministre Manuel Valls, qui a dénoncé une « faute morale ». Le président de l’UMP, Nicolas Sarkozy, a lui taxé de « gugusses » les quatre élus, tandis que le premier secrétaire du PS, Jean-Christophe Cambadélis, a indiqué vouloir prononcer des sanctions à l’encontre du député socialiste qui a participé à cette équipée.

Faisant fi de la rupture des relations diplomatiques depuis 2012 entre Paris et Damas, les quatre élus ont passé deux jours dans la capitale syrienne, en « mission personnelle », « pour voir ce qui se passe, entendre, écouter ». La délégation est rentrée en France hier après-midi. Et tant les deux sénateurs, l’UMP Jean-Pierre Vial et le centriste François Zocchetto, que les deux députés, l’UMP Jacques Myard et le PS Gérard Bapt, assument pleinement leur visite. Pour ces parlementaires, il est nécessaire aujourd’hui de renouer le dialogue avec le président syrien si l’on veut lutter efficacement contre Daech. Un point de vue qui est partagé par d’autres, comme François Fillon, Claude Guéant ou encore le Front national.

En Syrie, la guerre civile a fait plus de 200 000 morts en quatre ans. Trois millions de Syriens ont quitté le pays et les persécutions des minorités redoublent. Cette semaine, deux-cents chrétiens ont été enlevés par des djihadistes de l’EI.

Source : http://www.france5.fr/emissions/c-dans-l-air/diffusions/27-02-2015_306619



Abonnez-vous à notre newsletter