Une tragédie s’annonce, il faut sauver Alep !

Article  •  Publié sur Souria Houria le 9 novembre 2014

Logo_Collectif Urgence Syrie

Une tragédie s’annonce, il faut sauver Alep ! 

En échec à Kobané, Da’ech accentue désormais sa pression sur Alep patrimoine de l’Humanité, deuxième ville de Syrie, objectif de la mortelle randonnée de cette organisation criminelle.

De son côté Bachar Al Assad ne cesse chaque jour de bombarder la population d’Alep à l’aide de barils de poudre.

Si l’on ne vient pas rapidement à leur secours 300 000 Aleppins vont être pris en tenaille entre les génocidaires de Bachar Al Assad et les massacreurs de Da’ech.

Bachar Al Assad et Da’ech sont les deux faces d’une même barbarie, la deuxième étant la créature de la première.

Laurent Fabius Ministre des Affaires étrangères a déclaré le 4 novembre 2014 :

« La France ne peut se résoudre ni à la fragmentation de la Syrie, ni à l’abandon des Aleppins à un sort atroce. C’est pourquoi, avec nos partenaires de la coalition, nous devons porter nos efforts sur Alep. Avec deux objectifs clairs : renforcer notre soutien à l’opposition modérée syrienne et protéger la population civile des crimes jumeaux du régime et de Da’ech. Après Kobané, il faut sauver Alep ».

Monsieur le Ministre, au delà des déclarations des décisions rapides sont nécessaires

Il est injustifiable que chaque jour l’espace aérien syrien, que traversent les avions de la coalition pour protéger les kurdes de Kobané, soit utilisé par l’aviation du régime pour massacrer les populations à l’aide de barils de poudre.

Il est donc urgent et vital qu’une zone d’exclusion aérienne en Syrie soit décidée afin d’interdire aux avions de guerre de Bachar Al Assad le survol de tout l’espace aérien syrien, et qu’un soutien soit apporté à l’Armée syrienne libre.

L’avenir des Syriens va se jouer dans les jours qui viennent. Ayons enfin la dignité humaine et le courage que demande la conscience de l’histoire pour ne pas abandonner un peuple laissé seul durant bientôt quatre ans.

 

Contact presse : urgencesyrie@gmail.com



Inscrivez-vous à notre newsletter