Vingt-cinq réfugiés syriens en route pour s’installer en Dordogne

Article  •  Publié sur Souria Houria le 25 mai 2014

Vingt-cinq Syriens, que la France est allée chercher en Egypte dans le cadre d’une procédure rarissime, ont atterri mercredi midi à Paris et mettront le cap dans l’après-midi vers la Dordogne où deux petits villages les attendent.

 

Ces cinq familles (cinq couples et leurs 15 enfants, dont trois jeunes majeurs), qui ont fui leur pays en guerre, ont été repérées dans des centres de détention autour d’Alexandrie. Certaines avaient été interceptées dans des«conditions dramatiques» alors qu’elles tentaient de traverser la Méditerranée, a expliqué le directeur général de l’Office de protection des réfugiés et apatrides (Ofpra), Pascal Brice, venu les accueillir à l’aéroport.

Suite à l’intervention de l’ambassade de France, l’Ofpra a dépêché en février une mission en Egypte pour instruire leur demande d’asile. Des agents ont recueilli leurs récits et monté les dossiers sur place. Présents à Roissy-Charles-de-Gaulle, ils ont remis leurs papiers aux Syriens qui n’ont même pas eu à se rendre au siège de l’office. Il s’agit d’une procédure presque jamais vue : l’unique déplacement à l’étranger de l’Ofpra remonte au Kosovo en 1999.

«GARDER DES CLASSES OUVERTES»

Les Syriens doivent maintenant prendre un car qui les amènera dans la soirée à Jumilhac-le-Grand (1 200 habitants) et La Coquille (1 350 habitants), où ils s’installeront dans des logements sociaux. La sous-préfecture leur a concocté un emploi du temps serré. Assistés d’un Syrien installé dans la région et d’un interprète, ils entameront dès jeudi les démarches qui leur permettront de s’insérer au plus vite : inscription à l’école, à la caisse d’allocations familiales, à la Sécurité sociale, etc.

Le préfet Richard Didier, chargé de coordonner l’accueil des réfugiés syriens en France, a publié en février un appel «au volontariat des collectivités» sur le site Maireinfo, destiné aux élus locaux. «Une communauté de communes de Dordogne, soit neuf maires, trois de gauche, trois de droite et trois sans étiquette, a répondu favorablement», a expliqué Richard Didier. Outre la solidarité, «accueillir ces enfants permet aux maires de garder des classes ouvertes».Un autre groupe de Syriens repérés en Egypte arrivera ces prochains jours et se rendra en Isère, a-t-il ajouté.

Depuis le début de la révolte contre le régime de Bachar al-Assad en mars 2011, la France a accueilli un peu plus de 5 000 Syriens, quasiment tous arrivés par leurs propres moyens. Elle a octroyé un statut de réfugiés à 3 000 d’entre eux. Ces chiffres restent bas au regard des 2,5 millions de Syriens ayant fui leur pays, installés dans l’immense majorité dans les pays limitrophes. Interpellé par les associations, le président François Hollande s’était engagé en octobre à accueillir en France 500 Syriens identifiés comme «très vulnérables» par le Haut Commissariat aux réfugiés (HCR).

 

source : http://www.liberation.fr/societe/2014/05/21/vingt-cinq-refugies-syriens-en-route-pour-s-installer-en-dordogne_1023093

date : 21/05/2014



Abonnez-vous à notre newsletter